Errett Cord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Errett Cord
Description de cette image, également commentée ci-après
Errett Cord en couverture de Time en 1932.
Nom de naissance Errett Lobban Cord
Alias
EL Cord
Naissance
Warrensburg (Missouri)
Décès (à 79 ans)
Reno (Nevada).
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
Activité principale
Constructeur automobile, aéronautique et naval...
Autres activités
Formation
Distinctions

Errett Cord (surnommé EL Cord, Errett Lobban Cord) ( - ) est un homme d'affaires, industriel, et sénateur américain, fondateur de la Cord Corporation en 1929 (important holding de plus de 150 entreprises et industries du transport américain) reconnu en particulier pour avoir construit quelques-unes des voitures américaines de luxe les plus mythiques de l'histoire de l'automobile des années 1930, avec Auburn, Cord Automobile, et Duesenberg...)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Errett Cord naît à Warrensburg dans le Missouri, fils de propriétaire de plantation, qui déménagent à Los Angeles ou il suit sa scolarité. Il quitte l'école vers l'age de 15 ans et, passionné de mécanicien automobile, commence sa carrière comme vendeur de voiture concessionnaire à son compte, mécanicien préparateur, et pilote de course automobile (entre autres sur Ford T modifiée) avant de racheter à l'age de 30 ans, en 1924, l'industrie automobile en difficulté Auburn à Auburn dans l'Indiana, qu'il renfloue avec succès.

Il fonde la Cord Corporation en 1929, société mère holding d'un important empire de plus de 150 entreprises et industries d'automobile, de construction navale, industries aéronautique, et compagnies aériennes, qu'il rachète rapidement et dirige avec succès principalement dans le domaine des transports, avec entre autres Auburn (1924), Duesenberg (1926), Lycoming Engines (1927), Cord Automobile (1929), Stinson Aircraft Company (1929), Checker Taxi, Vultee Aircraft (1932), Century Pacific Airlines (1933), American Airways, New York Shipbuilding Corporation...

Il s'expatrie en Angleterre de 1934 à 1936, avant de revenir aux États-Unis ou il est placé sous contrôle de la Securities and Exchange Commission pour fraude financière. Il se retire alors dans sa fastueuse résidence de Beverly Hills[3], avec une importante fortune, en vendant la totalité de son groupe en 1937 à la Stratford Army Engine Plant de l'armée américaine et divers groupes d'investisseurs. Il se reconvertit dans l’immobilier à Los Angeles, et dans les premières chaines de station de radio et de télévision de Californie, puis du Nevada ou il devient sénateur américain démocrate de la législature du Nevada dans les années 1940, avant de refuser de devenir gouverneur du Nevada en 1958[4]. Il disparaît d'une crise cardiaque en 1974, à l'âge de 79 ans, dans son ranch de Reno au Nevada.

Hommages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Errett Lobban Cord, his empire, his motor cars : Auburn, Cord, Duesenberg, par Griffith Borgeson

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Errett Cord Is Dead at 79; Developer of Luxury Car », sur www.nytimes.com (consulté le )
  2. « Errett L. Cord Inducted 1976 », sur www.automotivehalloffame.org (consulté le )
  3. « E. L. Cord Residence, Beverly Hills, CA », sur www.paulrwilliamsproject.org (consulté le )
  4. « Errett Lobban Cord », sur fr.findagrave.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]