Conservatoire des meules et pavés du bassin d'Épernon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire des meules et pavés
du bassin d'Épernon
Conservatoire des meules et paves.jpg

Le conservatoire.

Informations générale
Type
Privé
Ouverture
Site web
Localisation
Pays
Commune

Le conservatoire des meules et pavés du bassin d'Épernon est un musée situé dans des bâtiments de la commune d'Épernon, département d'Eure-et-Loir. Il est géré par l'association de bénévoles Épernon patrimoine et alentours, qui rassemble les objets reçus en dons et dirige les recherches. Il est situé aux portes du parc de Chevreuse par la commune voisine de Raizeux.

Historique[modifier | modifier le code]

Carriers1.jpg

Le conservatoire a été créé en 2005 afin de rappeler la mémoire des carriers paveurs et meuliers de la région. Créé sous l'impulsion de l'association Épernon Patrimoine et alentours et aidé pour les bâtiments par le conseil régional du Centre, le Conseil général d'Eure-et-Loir et la municipalité, ce conservatoire explique la dureté de la vie sociale. Le bâtiment est une ancienne étable, écurie et bergerie du XIXe siècle à laquelle a été adjointe par Madame Kelsen Plassard, dont l'époux est l'un des trois directeurs du grand magasin "le bon marché" de Paris, un bâtiment en forme de rotonde couvert d'ardoise en provenance de l'exposition universelle de 1900, du pays de Caux (servant d'aire de battage). C'est dans cet espace que se tenait la ferme modèle de ce grand magasin.

La ville d'Épernon a connu une forte activité dans les carrières de grès et de meules de son bassin d'extraction, y employant jusqu'à plus de 1 200 employés. Le travail était harassant et la mécanisation arriva trop tard, à une époque où les carrières étaient déjà presque toutes épuisées.

Carriers2.jpg

On attribue à Vauban le choix des carrières de grès d'Épernon lorsque Louis XIV décida de détourner les eaux de l'Eure pour faire jaillir les grandes eaux de Versailles. Des barges, chargées de pierres, descendaient la Drouette spécialement canalisée, pour alimenter le chantier de l'aqueduc de Maintenon.

Description[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, labellisé Tourisme et Handicaps pour l'ensemble des quatre familles de handicap, rassemble les documents (ceux-ci peuvent être mis sur demande à disposition des chercheurs), les outils et du matériel fixe ou mobile relatif à cette activité.

Une salle est réservée à des expositions temporaires le plus souvent sur un sujet local. Il est ouvert du 1er mai au 30 septembre, les samedis de 14 h à 18 h et les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Les autres jours pour les groupes sur rendez-vous. Des visites spéciales, sur demande préalable, peuvent être organisées pour les sourds et malentendants.

Depuis 2012, point accueil vélo sur la route Paris Le Mont-Saint-Michel à vélo et Paris à Saint-Jacques-de-Compostelle à vélo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dépliant touristique du conservatoire des Meules et Pavés du Bassin d'Épernon ;
  • Carriers et meuliers de la région d'Épernon par Jean Paul Duc ;
  • Histoires des carrières d'Épernon et de sa région par Jean Paul Duc, édition 2012 ;
  • Histoire d'Épernon, tome 1 à 4 par Jean Paul Duc ;
  • Stratotype stampien par Pierre Lozouet, coordinateur, collection Patrimoine géologique.
  • Bread for the people: The archaeology of mills and milling edited par David Williams and David Peacock - Archaeopress 2011 - la fabrication d'une meule en émeri et ciment magnésien par JP Duc (page 243 à 247)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]