Conception (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conception.
Conception
Album de Miles Davis, Stan Getz, Chubby Jackson et Lee Konitz
Sortie 1951
Enregistré à New York City : les 21 juin 1949, Apex Studios; 6 janvier 1950; 15 mars 1950, Cinémart studios; 8 et 13 mars 1951; 5 octobre 1951, Apex studios.
Durée 40:23
Genre Cool Jazz
Producteur Bob Weinstock
Label Prestige
Critique

Albums de Miles Davis, Stan Getz, Chubby Jackson et Lee Konitz

Conception est une compilation jazz sortie en 1951. Elle comporte des titres inédits de Miles Davis, Stan Getz, Chubby Jackson et Lee Konitz.

Cette anthologie de Prestige Records illustre quelques-unes des nouvelles "conceptions" du jazz au début des années cinquante, à travers de pièces de Stan Getz, Gerry Mulligan, et surtout Miles Davis (sa première séance pour le microsillon) et Lee Konitz dont la séance légendaire intitulée Ezz-thetic d'après une composition futuriste de George Russell[1].

Titres et Musiciens[modifier | modifier le code]

Lee Konitz Sextet[modifier | modifier le code]

1. Odjenar (Russell) - 2:51
2. Hi Beck (Konitz) - 3:05
3. Yesterdays (Harbach, Kern) - 2:25
4. Ezz-Thetic (Russell) - 2:51

Enregistrés le 8 mars 1951 à New York City :

Lee Konitz et Billy Bauer[modifier | modifier le code]

5. Indian Summer (Dubin-Herbert) - 2:32
6. Duet for saxophone and guitar (Konitz) - 2:37

Enregistrés le 13 mars 1951 à New York City :

Miles Davis Sextet[modifier | modifier le code]

7. Conception (Shearing) - 4:01
8. My Old Flame[2],[3] (Sam Coslow, Arthur Johnston) - 6:33
Enregistrés le 5 octobre 1951, Apex studios, New York City :

Stan Getz Quartets[modifier | modifier le code]

9. Intoit (Getz) - 3:15
Enregistré le 6 janvier 1950, New York City :

10. Prezervation (Getz) - 2:40
Enregistré le 21 juin 1949, Apex Studios, New York City :

Chubby Jackson's All Star Band[modifier | modifier le code]

11. I May Be Wrong
12. So What
Enregistré le 15 mars 1950, Cinémart studios, New York City :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Franck Bergerot et Arnaud Merlin, L'épopée du jazz : 2/Au-delà du bop, Découvertes Gallimard, 1991, p.16.
  2. Jackie McLean ne joua pas sur ce titre
  3. Le même enregistrement se trouve sur l'album Dig