ConTeXt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ConTeXt est un logiciel de composition de documents conçu et maintenu depuis 1990 par Hans Hagen et Taco Hoekwater de la société Pragma, une société néerlandaise spécialisée dans la composition d'ouvrages imprimés. ConTeXt est adossé au système TeX, et regroupe une collection de macro-commandes. ConTeXt a été conçu avec les mêmes objectifs d'usage universel que LaTeX avec les différences :

  • le logiciel est mis à jour beaucoup plus fréquemment ;
  • il a été réalisé de façon plus monolithique ;
  • il dispose d'une structure de balises plus homogène ;
  • il est de conception plus modulaire.

De plus, ConTeXt fournit plus de commandes à l'utilisateur et facilite la création de nouvelles commandes sans obliger à apprendre le langage TeX.

ConTeXt intègre MetaFun qui est une extension de MetaPost et un puissant système de conception de graphiques vectoriels. Metafun peut aussi être utilisé indépendamment, mais employé dans ConTeXt, il facilite l'organisation du document et augmente la précision des objets graphiques.

ConTeXt permet aux utilisateurs d'utiliser des balises dans différentes langues. Les balises peuvent, pour le moment, être écrites en anglais, en néerlandais, en allemand, en français et en italien. ConTeXt donne la possibilité d'utiliser différents logiciels (pdftex, XeTeX, Aleph, LuaTeX) sans changer l'interface utilisateur.

Ce système, développé depuis 1990, a connu une évolution, depuis ConTeXT Mark II et Mark IV jusqu'à la version de 2019-2020, CONTEXT LMTX, la dernière version de ConTeXt qui s'appuie sur LuaMetaTeX (LMTX = LuaMetaTeX). Le système est multi-plateformes (Microsoft Windows, Linux, MacOSX, ARM Linux, FreeBSD, OpenBSD en 32 et 64 bits).


Installation[modifier | modifier le code]

L'installation se fait par une procédure simple de téléchargement par Internet, mais nécessite la compréhension de quelques commandes en mode console afin de déployer l'arborescence de la distribution (arborescence composée des ensembles de macros et de la documentation, ainsi que de nombreuses polices) et de configurer quelques réglages en vue d'utiliser les polices du système installé sur la machine. L'installation de la distribution ConTeXt ne modifie en rien le système (OS) et la procédure de désinstallation est simplissime : il suffit d'effacer le répertoire "context" que l'on a précédemment crée en vue d'installer l'ensemble de la distribution. Le téléchargement se fait selon deux procédures : soit on télécharge un fichier zippé ici. Soit on applique la procédure suivante à partir d'une console (terminal) ouverte sur le système : rsync -av rsync://contextgarden.net/minimals/setup/first-setup.sh . (pour les systèmes Linux, BSD et MacOSX. Ne pas oublier le point après "first-setup.sh ."). Sous Windows la commande est first-setup.bat. À noter que l'on peut installer plusieurs versions de ConTeXt dans des répertoires différents, à des fins de production ou de tests (la distribution étant mise à jour pratiquement chaque semaine).

Exemple de code[modifier | modifier le code]

Produire des documents avec ConTeXt est relativement simple si on comprend qu'il s'agit de faire précéder le texte d'un certain nombre de déclarations (toutes documentées dans des manuels livrés en ligne et incluses dans la distribution en format PDF). Ces déclarations autorisent aussi le réglage fin de la mise en forme à l'ntérieur du fichier texte (italiques, gras, etc.). La compilation s'effectue en mode console grâce à la commande context NomDuFichier.tex. Le résultat de la procédure est un fichier PDF (ConTeXt peut aussi bien générer un fichier DVI file) qu'un fichier HTML et XML.

Les documents ConTeXt sont édités avec l'extension .tex . Vous pouvez copier le code ci-dessous dans un éditeur, le nommer context-test01 et ensuite le compiler par la commande context context-test01.tex après avoir installé et configuré ConTeXt. À noter que tous les fichiers de travail doivent être installés dans un sous-répertoire de votre choix à l'intérieur du répertoire context. ConteXt peut être installé à peu près n'importe où (dans Documents, Bureau, etc.).

% Cette ligne est un commentaire car elle est précédée par ce symbole : % 
% On peut spécifier les en-têtes comme les pieds de page, de même que les marges.
% Le style de police est  sans serif par convention, sauf s'il est déclaré différent
% + bold + big font.

\setuphead[title][style={\ss\bfd},
    before={\begingroup},
    after={John Doe, the author\smallskip%
           \currentdate\bigskip\endgroup}]
% Après le préambule, tous les documents doivent être traités avec la déclaration \startext (ci-dessous)
\starttext

% Le style du titre a été déclaré dans le préambule comme en-tête; il ne reste plus qu'à le mettre à sa place
\title{\CONTEXT}
% Ici le corps du texte est contenu dans une section (on donne la traduction en français de l'image située à droite de l'écran)
\section{Text}
\CONTEXT\ est un système de préparation, de composition et d'édition de documents sous la forme de documents
\TEX\. Il offre de nombreuses manières et des moyens étendus de composer automatiquement la mise en forme de textes complexes, incluant 
la prise en compte de bibliogtaphies complexes et les références croisées (par exemple pour  
l'équation \in[eqn:famous-emc]), les tableaux et les figures, 
la mise en page et les bibliographies.

Ce système a été originairement écrit par Hans 
Hagen à artir de 1990. Il peut êre considéré comme une alternative ou un complément à \LATEX.

\section{Maths}
Avec \CONTEXT\ nous pouvons écrire des maths. Les équations 
peuvent être numérotées automatiquement.

\placeformula[eqn:famous-emc]
\startformula
    E = mc^2
\stopformula
avec
\placeformula[eqn:def-m]
\startformula
    m = \frac{m_0}{\sqrt{1-\frac{v^2}{c^2}}}
\stopformula

% Tous les documents en ConTeXt doivent se terminer par une déclaration de fin de texte. Cette déclaration est donc \stoptext

\stoptext
ConTeXt document


La commande context exemple.tex permet d'obtenir un fichier exemple.dvi prêt à être converti dans divers autres formats. Il est possible de créer directement un document au format *.pdf en tapant la commande context --output=pdftex exemple.tex. Il est bien entendu possible de composer du code avec un éditeur de texte spécifique, comme TeXworks, TexStudio et autres.

ConTeXt et TeXworks[modifier | modifier le code]

Pour composer des documents simples ou complexes (lettres, flyers, thèses, livres, etc.) avec ConTeXt, on peut utiliser n'importe quel éditeur de texte simple (de type Gedit, mais pas Office Word ou LibreOffice !); cependant, il existe des outils mieux adaptés au langage de ConTeXt (coloration syntaxique, numérotation des lignes, etc.). TeXWorks permet d'utiliser ConTeXt de manière très aisée et même de compiler les fichiers. Voir la page Wikipedia de TeXworks. Et l'accès à la page de téléchargement de TeXworks. Une page du Wikilivre sur ConTeXt traite de l'installation et de la configuration de TeXworks.

ConTeXt Minimals[modifier | modifier le code]

ConTeXt Minimals est une distribution TeX libre et multiplate-forme spécialisée pour l'emploi du format ConTeXt. En particulier, elle ne fournit ni LaTeX ni les outils associés. Le but principal de ConTeXt Minimals est de fournir aux utilisateurs de ConTeXt une distribution dont le rythme de mise à jour corresponde au rythme de développement rapide de ConTeX, sous une forme facile à installer et à mettre à jour.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Pour aller plus loin, il existe un manuel en français sur ConTeXt pour débutants sur Wikilivres, qui donne des exemples de code pour vos documents. Ce Wikilivre est élaboré à partir de la documentation existante en anglais.
  • TeX Live, une distribution TeX généraliste avec un support partiel de ConTeXt
  • MacTeX, une déclinaison de TeX Live spécialement adaptée pour OS X

Liens externes[modifier | modifier le code]