Collège Saint-Michel du Chapois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Collège Saint-Michel
Image illustrative de l’article Collège Saint-Michel du Chapois
Collège Saint-Michel de Gosselies
Collège Saint-Michel du Chapois
Généralités
Création 1955
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Coordonnées 50° 27′ 38″ nord, 4° 25′ 42″ est
Adresse Faubourg de Charleroi 15
6041 Gosselies
Site internet http://www.csmg.be
Cadre éducatif
Type Collège d'enseignement secondaire
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Le Collège Saint-Michel est une école d'enseignement secondaire général de la région de Charleroi (Belgique), située à Gosselies.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Collège Saint-Michel a été fondé en 1955 par une communauté de Pères Assomptionnistes, dont la Congrégation fut instituée en 1845 à Nimes (France) par Emmanuel d'Alzon (1810-1880), qui occupaient alors le prieuré de Sart-les-Moines depuis 1903. En s'installant ensuite en 1953 sur le site du château de la famille Drion du Chapois à Gosselies, les Assomptionnistes fondèrent l'Alumnat Saint-Michel. En 1955, les jeunes alumnistes rejoignirent l'Alumnat de Taintignies et l'Alumnat Saint-Michel fut remplacé par l'Institut Saint-Michel. En 1968, les Assomptionnistes adaptèrent le nom Collège Saint-Michel-du-Chapois. Le Collège Saint-Michel fait partie du réseau d'enseignement libre de la FWB de Belgique et accueille des jeunes désireux de suivre un enseignement secondaire général.

vue du parc

Historique[modifier | modifier le code]

Père Georges Lafontaine Fondateur du Collège Saint-Michel

Le , le site du Prieuré de Sart-les-Moines (sur Roux/Jumet/Gosselies) est devenu propriété de la Communauté Assomptionniste et les Pères s'y sont installés afin de mettre sur pied un Alumnat (école apostolique à vocation sacerdotale). Mais en 1953, les expropriations d’une partie du domaine suite à l’élargissement du canal Charleroi-Bruxelles ainsi que la proximité d’une usine en pleine expansion ont contraint les Assomptionnistes à se déplacer vers Gosselies où, à 50 ans d’intervalle et après avoir donné au clergé diocésain plus de 300 prêtres, la famille Drion du Chapois les accueillit. De 1953 à 1955, deux années d’Alumnat avant que celui-ci ne s’installe définitivement à Taintignies (Tournai). Père Maubert BEHRIN en fut le supérieur et le directeur.

1955, c'est la fin de l'école apostolique (Alumnat depuis 1953) et le début du Collège Saint-Michel: 66 élèves - 3 classes dont la préparatoire (13 élèves), la 6e latine (35) et la 6e moderne (18).

Premier Père Directeur: Père Georges Lafontaine.

L'institution propose un internat et un externat. Progressivement, les différentes sections des humanités classiques et modernes seront introduites dans le programme pédagogique. La dernière section, latin-sciences, sera homologuée en 1970. Parallèlement à l'enseignement classique, diverses activités se développeront, comme un mouvement de jeunes créé par le Père Denis, les "Compagnons". Le père Greuse, par ailleurs grand économe du Collège, créera une équipe de théâtre avec les élèves du cycle supérieur. Les sports sont également de la partie: football, basket, etc.

En 2005 , Le Collège Saint Michel fête ses 50 ans.

« Le retour de l'archange Michel »[modifier | modifier le code]

Deux projets pédagogiques innovants pour l'enseignement secondaire général ("saint Michel et son dragon: Patrimoine et Pédagogie" et "Mathemagiques et le nombre d'or") ont permis de 2008 à 2014 la restauration de la statue en pierre de saint Michel (XVIIe s.) en provenance du prieuré de Sart-les-Moines et la réalisation par les élèves de son socle en pierres tuffeau de la Loire. « Le retour de l'archange Michel » marque l'inauguration des œuvres d'art le .

Partenaires:

  • Le centre de la Paix-Dieu a été le catalyseur de départ  : idées, conception, concrétisation du socle ;
  • Le Musée Royal de Mariemont représentait l'approche théorique sur les actes à poser en matière de restauration-rénovation du patrimoine ;
  • Les artisans sculpteur en restauration (restauration de la statue en pierre), tailleur de pierre (réalisation du socle), le ferronnier (conception de la lance en fer forgé), le marbrier (fourniture des matériaux de recouvrement du sol), le carreleur (professeur et élèves de l'école professionnelle voisine l'Institut Sainte-Anne de Gosselies).

Mécènes:

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres collèges assomptionnistes belges: