Musée royal de Mariemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée royal de Mariemont
Musée mariemont.JPG

Musée royal de Mariemont, à Morlanwelz

Informations générale
Site web
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Intérieur du musée: la section d'Extrême-Orient

Le Musée royal de Mariemont, sis dans le domaine de Mariemont à Morlanwelz, dans la province de Hainaut (Région wallonne de Belgique) rassemble les diverses collections de Raoul Warocqué, dernier propriétaire de Mariemont, qu’il légua à sa mort (1917) à l’État belge, avec l’ensemble du domaine.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée est particulièrement riche dans ses collections de porcelaine de Tournai et de livres anciens. Il comprend quelques belles antiquités égyptiennes, grecques, romaines, extrême-orientales et depuis 2012, grâce à la donation d’Yves et Yolande Boël[1], des pièces d’Amérique précolombienne[2]. Des sections sont consacrées à l’archéologie et l’histoire régionale du Hainaut.

Le musée met également à l’honneur la personnalité exceptionnelle de Raoul Warocqué, homme de culture, grand collectionneur – même si éclectique (le Hainaut autant que l’Extrême-Orient) – et mécène de la région du Centre (en Belgique) à laquelle il est resté très attaché toute sa vie.

Le musée organise de nombreuses expositions temporaires et publie monographies et catalogues sur les œuvres exposées.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

La bibliothèque du Musée royal de Mariemont est une bibliothèque de recherche qui couvre des domaines liés à l'histoire, l'histoire de l'art, l'archéologie. Elle compte plus de 130.000 volumes, dont 400 titres de périodiques.

La Réserve Précieuse de la bibliothèque abrite une collection de livres précieux anciens et modernes : manuscrits, incunables, livres imprimés du XVIe siècle au XXIe siècle (dont des livres de peintre et des livres d’artistes), reliures anciennes et contemporaines, ainsi que plus 6000 lettres autographes (Napoléon, Champollion, Diderot, Rembrandt, Beethoven, The Beatles,…). L'ensemble des archives professionnelles de Micheline de Bellefroid y est conservé.

Développement[modifier | modifier le code]

C’est Richard Schellinck, secrétaire et bibliothécaire de Raoul Warocqué qui est le premier conservateur du musée de Mariemont. Très fidèle à l’esprit de l’ancien propriétaire des lieux, il met en œuvre ses décisions.

En 1934, Paul Faider prend la tête du Musée royal de Mariemont et y opère des transformations radicales. L’espace est muséographié, des œuvres sont restaurées, le premier catalogue est publié. C’est aussi à cette époque qu’est inauguré le cercle des ‘’Amis de Mariemont’’.

En 1940, Germaine Faider, son épouse qui le seconda de son vivant, lui succède. Elle rénove, complète les collections et crée le service pédagogique en 1946.

Nouveau bâtiment[modifier | modifier le code]

La nuit de Noël 1960 un incendie se déclare. Grâce à Germaine Faider, les dégâts dans les collections sont minimes mais le château des Warocqué est ravagé. Ce qu’il en reste est rasé à l’exception d’une petite aile ajoutée par Raoul Warocqué qui abrite aujourd’hui l’accueil du musée.

Un bâtiment moderne est édifié, dessiné par Roger Bastin (1913-1986), qui est aussi architecte du Musée d'art moderne de Bruxelles. Le nouveau Musée royal de Mariemont est inauguré le 8 octobre 1975 sous la direction de Guy Donnay qui poursuit jusqu’en 1993 la politique initiée par Germaine Faider.

Statut et gestion[modifier | modifier le code]

Reconnu établissement scientifique depuis 1965, le musée acquiert en 1981 le statut d’Établissement scientifique de la Communauté française de Belgique. Depuis 2002, la direction du musée est bicéphale puisque partagée entre une directrice scientifique, Marie-Cécile Bruwier (depuis 2002[3]) et un directeur opérationnel, Roland Van der Hoeven (depuis 2014[4]).

Prix[modifier | modifier le code]

Le musée de Mariemont a reçu en 2007 le Prix des Musées pour la Wallonie.

Évènements[modifier | modifier le code]

Depuis 1997, le musée accueille tous les deux ans le Marché du Livre de Mariemont[5]. Ce salon a pour but de promouvoir la petite édition et la création littéraire.

En 2015, le musée a accueilli la première édition belge de l'événement mondial Museomix[6]. Cette manifestation se déroule sous forme d'un marathon créatif de trois jours visant à repenser et à re-dynamiser les pratiques muséales.

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Âge de l’Éternité. La Donation Boël
  2. Marie Moreau, Justine Périaux et Michel Lechien, « La collection d’Amérique précolombienne au Musée royal de Mariemont », DOCUMENTATIONS PÉDAGOGIQUES - COLLECTIONS PERMANENTES, Morlanwelz, Belgique, Musée royal de Mariemont,‎ , p. 20 (lire en ligne [PDF])
  3. « Musée royal de mariemont », sur http://www.musee-mariemont.be (consulté le 14 juillet 16)
  4. Guy Duplat, « Nouveau duo et projets à Mariemont », sur www.lalibre.be (consulté le 14 juillet 2016)
  5. « Marché du Livre de Mariemont - Salon de la petite édition et de la création littéraire », sur www.marchedulivre.org (consulté le 19 juillet 2016)
  6. « MuseomixBE », sur www.museomix.be (consulté le 19 juillet 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]