Coki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coki
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Louga
Département Louga
Géographie
Coordonnées 15° 30′ 00″ N 15° 59′ 00″ O / 15.5, -15.98333 ()15° 30′ 00″ Nord 15° 59′ 00″ Ouest / 15.5, -15.98333 ()  
Altitude 47 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Coki

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Coki

Coki (ou Koki ou Kokki) est un village du Sénégal, situé au nord-ouest dans la région historique du Cayor et connue de longue date pour son centre d'enseignement coranique, le « daara de Coki ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1730, Mukhtar Ndumbé Diop fonde l'école coranique de Coki. Ce daara qui accueille 2 600 élèves de tous âges et de plusieurs pays, est aujourd'hui le plus important du Sénégal[1]. Il figure sur la liste des sites et monuments historiques classés[2].

Lors de la bataille de Coki en 1862, les partisans de Lat Dior l'emportent sur ceux de Madiodio et les Français.

Administration[modifier | modifier le code]

Coki est l'une des quatre sous-préfectures du département de Louga dans la région de Louga. Chef-lieu de l'arrondissement de Coki, c'est aussi celui de la communauté rurale de Coki.

Géographie[modifier | modifier le code]

À vol d'oiseau, les localités les plus proches sont Kanene Al, Ndiakhar, Tiourour, Keur Ngoura, Loumene, Tiourene, Keur Ousmane, Mbelegne et Keur Mendiaye.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

En 2003, Coki comptait 7 124 habitants et 685 ménages[3].

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Coki[modifier | modifier le code]

Le village de Coki est le berceau de la lignée à laquelle appartient la famille de Cheikh Anta Diop[4].

L'homme politique Madieng Khary Dieng, ancien ministre, est né à Coki.

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Daara de Coki [1]
  2. Ministère de la Culture [2]
  3. Source PEPAM
  4. Cheikh M'Backé Diop, Cheikh Anta Diop : l'homme et l'œuvre. Aperçu par le texte et par l'image. Les racines du futur, Présence africaine, 2003, p. 24-26 (ISBN 9782708707528)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Faidherbe, Le Sénégal : la France dans l'Afrique occidentale, Hachette, 1889, 501 p.
  • Yves-Jean Saint-Martin, Le Sénégal sous le Second Empire, Karthala, 2000, 680 p. (ISBN 2865372014)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Le Daara de Coki, film documentaire réalisé par Ibrahima Sarr, Pyramide production, TV 10 Angers, Odyssée, la chaîne documentaire, 2000, 52'

Liens externes[modifier | modifier le code]