Cointrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cointrin
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Commune Meyrin, Grand-Saconnex, Vernier
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 25″ nord, 6° 06′ 08″ est
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Cointrin
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Cointrin
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Voir sur la carte administrative du canton de Genève
City locator 14.svg
Cointrin
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Cointrin est une localité du canton de Genève, rattachée principalement à la commune de Meyrin et qui s'étend sur les communes de Meyrin, Grand-Saconnex, Vernier, c'est-à-dire toutes les adresses liés au code postal 1216. Cointrin est aussi connu sous le nom de 16TH Street ou encore « la seizième » par ces habitants. C'est un quartier très calme et prospère.

Au début des années 1920, près du village de Cointrin est construite une piste d'aviation, qui va devenir l'aéroport de Genève-Cointrin, renommé plus tard aéroport international de Genève et enfin Genève Aéroport.

Actuellement le quartier de Cointrin est formé de 4 sous-secteurs statistiques, dont 3 sur la commune de Meyrin et 1 sur la commune de Vernier.

ancien Cointrin

Ces 4 sous-secteurs totalisent une population de 2 310 habitants en 2016, chiffre qui a dû augmenter depuis.

Centre International Cointrin - panoramio.jpg

À Cointrin, il existe une école (École de Cointrin), une piscine (la piscine des Ailes) et plusieurs grands hôtels (Crowne Plaza, Hôtel Trente-Trois, Hôtel Phoenix, Mövenpick, Nash airport Hotel). Il y avait une poste mais elle a fermé. Cointrin dispose de deux stations essence (Socar et Migrol) situées sur l'avenue Louis-Casaï et d'un restaurant italien situé sur la même rue que les hôtels et les stations.

La localité est desservie par les Transports publics genevois via les lignes 5, 10, 23, 28, 50, 53, 54, 56, 57, 59 et 66.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maelle Rigotti, « Du champ d’aviation à l’aéroport international de Genève », Passé simple, no 65,‎ , p. 25-27.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).