Codros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mythologie grecque
Cet article est une ébauche concernant la mythologie grecque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Domenico Beccafumi, Le Sacrifice de Codros, roi d'Athènes, 1529-1535, Palazzo Pubblico (Sienne)

Dans la mythologie grecque, Codros ou Codrus (en grec ancien Κόδρος / Kódros), fils de Mélanthos, est le dix-septième et dernier roi légendaire d'Athènes. Il eut de nombreux fils, qui entreprirent de coloniser la région ionienne : Nélée (Milet), Androclos (Éphèse), Prométhos et Damasichthon (Colophon), Cyarétos (Myonte),...

Ayant appris d'un oracle que dans la guerre faite par les Doriens aux Athéniens, l'avantage resterait à celui des deux peuples dont le chef serait tué, il se dévoua volontairement pour les siens, en se jetant au milieu de la mêlée[1]. Son fils Médon lui succéda en tant qu'« archonte perpétuel » (dans la pratique, la monarchie se poursuivit par la suite).

Sources[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Codros » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :