Clematis vitalba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fruits plumeux en hiver
Clematis vitalba - Muséum de Toulouse

La Clématite des haies ou Clématite vigne-blanche (Clematis vitalba L., 1753) est une plante ligneuse grimpante de la famille des Renonculacées. Elle est parfois appelée Aubavis, Aubervigne, Bois à fumer, Bois de pipe, Cranquillier, Herbe aux gueux, Vigne de Salomon ou Viorne des pauvres.

Dénominations[modifier | modifier le code]

La dénomination herbe aux gueux provient de l'utilisation de ses feuilles irritantes par les mendiants pour s'infliger volontairement des ulcères afin de susciter la pitié. Appelée "virgouène" en Berry.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une liane vivace, grimpante aux vigoureuses tiges ramifiées, aux feuilles caduques opposées, imparipennées (5 à 9 folioles dont une terminale), aux fleurs blanc-verdâtre odorantes, le calice est pétaloïde (ressemble à des pétales). Les étamines et les carpelles sont insérés en spirale et l'androcée est polystémone à déhiscence introrse. Les fruits sont des akènes à arêtes plumeuses, c'est-à-dire qu'ils sont surmontés d'un appendice soyeux et persistant longuement sur la plante lui donnant un aspect caractéristique en hiver.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Organes reproducteurs :
  • Graine :
    • Type de fruit : akène
    • Mode de dissémination : [glossaire botanique|anémochore]]
  • Habitat et répartition :
    • Habitat type : fourrés arbustifs médioeuropéens, planitiaires-montagnards, méso à eutrophiles
    • Aire de répartition : holarctique

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Propriétés et Usages[modifier | modifier le code]

Cette plante libère des lactones qui peuvent provoquer de graves problèmes cutanés. La littérature ne signale pas d'intoxications par ingestion, son aspect n'incitant pas à la consommation. Son nom d'herbe aux gueux viendrait de l'utilisation qu'en faisaient les mendiants au moyen age: ils s'en frottaient la peau de façon à provoquer des ulcérations cutanées très visibles afin d'inspirer la pitié. Il existe d'autres espèces indigènes de clématites: clamatis flammula, clematis recta, clematis alpina (à fleurs bleues) ainsi qu'un très grand nombre d'espèces et de variétés ornementales (fleurissant au printemps ou en automne). Toutes ces plantes sont à considérer comme potentiellement très irritante[1]. Son bois était fumé, d'où son nom de « Bois de pipe ». Cette liane est aussi utilisée dans la vannerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joel Reynaud, La Flore du Pharmacien, Ed TEC et DOC, 2002

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :