Classe Gumdoksuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Gumdoksuri
Image illustrative de l’article Classe Gumdoksuri
Le Yoon Youngha, navire de tête de la classe Gumdoksuri.
Caractéristiques techniques
Type Patrouilleur
Longueur 63 m
Maître-bau m
Déplacement 570 tonnes
Propulsion
Vitesse 41,5 nœuds (77 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement
Autres caractéristiques
Électronique
  • STX RadarSys SPS-100K : radar de surface
  • LIG Nex1 SPS-540K 3D : radar de surveillance
  • Saab CEROS 200 : radar de conduite de tir et de visée optronique
  • Samsung Thales : système électro-optique de ciblage
  • 2 × KDAGAIE Mark 2 : lanceur de paillettes et de leurres
  • LIG Nex1 Sonata SLQ-200(V)K : système de contre-mesures électroniques (ECM) et de contre-contre-mesures électroniques (ECCM)
Équipage 40 officiers et hommes d'équipage
Histoire
A servi dans Naval Jack of South Korea.svg Marine de la République de Corée
Commanditaire Marine de la République de Corée
Période de service 2008 - en service
Navires construits 15
Navires prévus 24 Gumdoksuri A et 18 Gumdoksuri B
Navires en activité 15

La classe Gumdoksuri (Hangul : 검독수리급 고속함 ) est une série de patrouilleurs construit par la Corée du Sud pour équiper sa marine. Elle est aussi connue sous le nom de PKX (patrouilleur rapide) ou PKG (tueur de patrouilleurs lance-missile)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Destinée à remplacer la classe usée de patrouilleurs Chamsuri, la classe Gumdoksuri a été construite par les chantiers Hanjin Heavy Industries et STX Offshore & Shipbuilding. Elle a commencé à être développé en 2003 tandis que le navire de tête a été mis le service le

La classe Gumdoksuri a été divisé en deux groupes : la variante A qui regroupe des patrouilleurs de 500 tonnes lanceurs de missiles antinavires et la variante B dont le poids a été réduit à 200 tonnes. 24 Gumdoksuri A et 18 Gumdoksuri B ont été initialement prévus et certains sont encore en construction en 2014[1].

Navires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Gumdoksuri Class », sur http://www.naval-technology.com/ (consulté le 9 juin 2014)