Cisitalia 202

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cisitalia 202
Cisitalia 202

Marque Drapeau : Italie Cisitalia
Années de production 1947 - 1952
Production 172 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) Fiat 4 cylindres en ligne placé à l'avant, 68 × 75 mm, 55-60-75 ch à 5 500 tr/min, soupapes en tête culbutées, 2 carburateurs
Cylindrée 1 089 cm3
Puissance maximale 55 / 60 / 75 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4-6 rapports + RM
Poids et performances
Poids à vide 780 kg
Vitesse maximale 168 / 175 km/h
Dimensions
Longueur 3 400 mm
Largeur 1 450 mm
Hauteur 1 250 mm
Empattement 2 400 mm

La Cisitalia 202 est une voiture italienne de 1947. C'est la première voiture au monde à être exposée depuis sa création au Museum of Modern Art de New York[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

La planche de bord d'une Cisitalia 202 Gran Sport de 1952.

En 1946, Piero Dusio, fondateur de Cisitalia, conçoit sa première voiture, une voiture de course, basée sur l'utilisation du moteur FIAT de 1 089 cm³ qui équipait les fameuses Fiat 1100 berlines. Sur la base de cette voiture, Dusio décida de concrétiser son rêve et de produire une voiture de sport de luxe.

Comme sur la voiture de course, le modèle sport est bâti sur un châssis tubulaire. L'utilisation de ce châssis permit à l'ingénieur Giovanni Savonuzzi de respecter le cahier des charges draconien fixé par son patron, Piero Dusio : « réaliser une voiture large comme une Buick, aussi basse qu'une voiture de Grand Prix, avec le confort d'une Rolls-Royce et la légèreté d'une monoplace. » Savonuzzi utilisera une soufflerie (ce sera certainement un des premiers à le faire), pour travailler l'aérodynamisme des différents prototypes de carrosseries à l'étude.

L'exécution de la carrosserie du prototype est confiée en 1948, à Alfredo Vignale, collaborateur des « Stabilimenti Farina ». Fabriquée en aluminium et façonnée à la main, la voiture ne pèse que 777 kg. Dusio est enchanté par le prototype de Vignale et lui accorde immédiatement les garanties financières pour qu'il crée son propre atelier de carrosserie.

Le nouvel artisan indépendant Vignale n'arrivera pas à satisfaire la demande et Dusio se résolut à confier à Pinin Farina la suite de la fabrication et obtient des résultats vraiment spectaculaires.

Animée par un moteur Fiat 4 cylindres de 1 089 cm³ développant entre 50 et 60 ch selon les variantes, cette voiture légère et aérodynamique pouvait atteindre la vitesse de 168 km/h. En 1948 une version de 75 ch la propulsait à plus de 175 km/h. La Cisitalia coûtait 6 300 $, soit le double d'une Cadillac coupé série 62. Ce coût très élevé n'empêcha pas Max Hoffman, l'importateur américain de New York, d'en vendre plusieurs exemplaires.

La Cisitalia n'a pas connu une très longue vie. En effet, Dusio après avoir versé une importante caution à l'État français en 1949 pour libérer le père de son ami Ferry Porsche, Ferdinand Porsche, retenu comme prisonnier de guerre, s'était engagé dans un coûteux projet de voiture de Grand Prix à 4 roues motrices. Sa société Cisitalia fut mise sous administration judiciaire à la suite de grosses difficultés financières et il émigra en Argentine où il créa la « Société d'Exploitation Cisitalia. » La production cessa en 1952, après un total de 172 voitures, dont 153 réalisées par Pinin Farina. Les autres modèles sont signés Vignale et Allemanno, carrossiers turinois.

En 1951, le Musée d'Art Moderne de New York (MoMA) organisa une exposition composée de huit voitures. Elle est depuis exposée en permanence au musée. Quarante-quatre ans plus tard, au « Car Corral » de Hershey, une Cisitalia a reçu un hommage à l'occasion du changement de propriétaire pour la somme de 155 000 US$.

Compétition[modifier | modifier le code]

Elle a été engagée dans un grand nombre de compétitions entre 1948 et 1955[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cisitalia 202 », sur racingsportscar.com (consulté le 13 juillet 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :