Christine de Salm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christine de Salm
Engraving of Christina of Salm while Duchess of Lorraine.jpg
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants

Christine de Salm, née en 1575, morte le 30 septembre 1627, est une duchesse de Lorraine épouse de François II, duc de Lorraine[1].

Elle est la fille de Paul, comte de Salm et chef de la maison de Salm (c. 1535 -. C 1595) par sa femme, Marie Le Veneur[2], dont il était un cousin au second degré, les deux étant des descendants de Philippe L'Huillier, seigneur de Manicamp et de Cailly, gouverneur de la Bastille.

Bien que le comté de Salm soit un État souverain et une terre d'Empire, ni les Salm ni les Le Veneurs ne sont comptés parmi les grands du Saint-Empire romain ou du royaume de France au XVIe siècle. Lorsque François épouse Christine, il est le troisième fils du duc Charles III, et ce n'est pas la souveraineté de la Lorraine qui lui est destiné, mais le comté de Vaudémont lui est attribué en apanage. Pour éviter que le duché ne quitte la lignée paternelle, les fils de François et de Christine seront mariés aux deux filles de son frère aîné, le duc Henri II de Lorraine.

Mariée en 1597, elle a six enfants :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Victor de Saint-Mauris, Etude historiques sur l'ancienne Lorraine, Vol.2, (Vagner, Imprimeur-Libraire-Editeur, 1861), 76.
  2. Messager des sciences historiques, (Imprimerie et Lithogr. eug Vanderhaeghen, 1883), 256.
  3. a, b, c, d et e François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, Dictionnaire de la noblesse, (Chez Schlesinger frères, 1869), 230.
  4. Carl Eduard Vehse, Memoirs of the Court, Aristocracy, and Diplomacy of Austria, Vol. 2, (Longman, Brown, Green and Longmans, 1856), 40.