Christian Perrissin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Christian Perrissin, né le en France, est scénariste de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Perrissin fréquente les Beaux-Arts d'Annecy puis l'atelier BD des Arts appliqués Duperré à Paris, mais préfère se diriger vers l'écriture. Entre 1987 et 1990, il se forme au scénario auprès d'Yves Lavandier[1].

En 1992, paraît A la poursuite du prince charmant, premier album de la série Hélène Cartier créée avec le dessinateur Buche.

Parallèlement, Christian Perrissin travaille pour Bayard Presse, écrit pour des séries télé (Tribunal et Docteur Sylvestre) et se lance sur un projet cinéma dans le cadre d'un atelier financé par Canal + Écriture.

Il crée, avec Daniel Redondo au dessin, le cycle de La Jeunesse de Barbe-Rouge. Puis, avec Marc Bourgne comme dessinateur, il continue la série Barbe-Rouge, succédant ainsi à Jean-Michel Charlier et à Jean Ollivier.

Il rencontre le dessinateur d'origine croate Boro Pavlovic en 2002 et ils décident de travailler ensemble sur une nouvelle série : El Niño.

En 2005, en collaboration avec le dessinateur italien Enea Riboldi, il écrit la série Cap Horn[1].

Entre 2007 et 2012 paraissent les trois tomes de Martha Jane Cannary : la vie aventureuse de celle que l'on nommait Calamity Jane, scénarisés par Perrissin et illustrés par Matthieu Blanchin (éd. Futuropolis), « fiction historique » retraçant la vie de Calamity Jane, qui reflète la qualité de la documentation historique sur la conquête de l'Ouest[2],[3]. Le premier volume reçoit le Prix Ouest-France / Quai des bulles festival de Saint-Malo 2008[4] et devient l'un des cinq albums lauréats du prix Essentiel au Festival d'Angoulême 2009[5]. Il fait aussi partie des cinq albums finalistes en 2008 pour le grand prix de la critique[6]. Le volume deux fait l'objet d'une exposition à Quai des bulles en 2009[7]. Le volume trois est remarqué dans La Croix[8].

En 2016, lors du festival BD à Bastia, les planches de Blanchin figurent dans une exposition collective Western For Ever[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  1. Les années 1852-1869, (2008) - (Sélection officielle du Festival d'Angoulême 2009)
  2. Les années 1870-1876 (2009)
  3. Les dernières années 1877-1903 (2012)
  • La Colline aux mille croix (Futuropolis) (2009) (écrit avec Déborah Renault et dessiné par Christian Perrissin lui-même)
  • Les Munroe (Glenat) dessin: Boro Pavlovic
    1. La Vallée du Rift (2010)
    2. Magadi Train (2011)
    3. Les Larmes de Kibera (2012)
    4. S'il pleut à Kijambe (2013)
  • Kongo : le ténébreux voyage de Josef Teodor Konrad Korzneniowski (Futuropolis, 2013) dessin : Tom Tirabosco. Raconte le voyage de Joseph Conrad au cours duquel il écrivit Au cœur des ténèbres
  • Là où naît la brume, scénario de Christian Perrissin, dessin de Christophe Gaultier, Rue de Sèvres, 2017
  • Une vie : Winston Smith (1903-1984) : la biographie retrouvée, dessin de Guillaume Martinez, Futuropolis[10].
    1. 1916, Land priors (2015)
    2. 1917-1921, King's scholar (2016)
    3. Mars 1925-avril 1926, a Chinese year (2017)
    4. 1937, Spanish Circus (2019)

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Magneron, « Perrissin, Christian - Bibliographie, BD, photo, biographie », sur www.bedetheque.com (consulté le )
  2. Karin Soulard, « Calamity Jane rafle le Prix Ouest-France haut les mains », Ouest-France,‎
  3. Jean-Claude Loiseau, « Christian Perrissin et Matthieu Blanchin - Martha Jane Cannary », Télérama,‎
  4. a et b Karin Soulard, « Calamity Jane rafle le Prix Ouest-France haut les mains », Ouest-France,‎
  5. Daniel Couvreur, « Les Brèves. Roman graphique », Le Soir,‎
  6. La rédaction, « Prix de la critique: cinq albums en piste », Charente libre,‎
  7. Karin Soulard, « Calamity Jane revient en force à Saint-Malo », Ouest-France,‎
  8. Yaël Eckert, « Martha Jane Cannary, les dernières années 1877-1903 », La Croix,‎
  9. Sandra Carlotti, « Le Far West, terre fertile pour les auteurs de bande dessinée », Corse-Matin,‎
  10. « Une Vie : Winston Smith (1903-1984). La biographie retrouvée - Par (...) », sur ActuaBD,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Rime, « Au galop, à la découverte - des jupons de l'Ouest », 24 heures,‎
  • Michel Rime, « Le noir et blanc toujours vif », 24 heures,‎
  • Perissin (interviewé), « Perissin, la révélation », dBD, no 25,‎ , p. 83-85.
  • Rodolphe, « La colline aux mille croix : destin tragique », dBD, no 33,‎ , p. 86.
  • Brieg F. Haslé, « Les Munroe, t.1 : au bon vieux temps des colonies », dBD, no 44,‎ , p. 85.

Liens externes[modifier | modifier le code]