Tom Tirabosco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tirabosco.
Tom Tirabosco
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Tom Tirabosco, né le à Rome, est un scénariste et dessinateur de bandes dessinées suisse. En 1970, il s'installe en Suisse, à Genève, où il vit et travaille. Il est le frère aîné de Michel Tirabosco[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il travaille régulièrement avec La Tribune de Genève. Il y a dessiné, dans le supplément week-end du jeudi, sur la dernière page, une case avec Le Canard entre novembre 2004 et décembre 2008). Il a aussi réalisé de nombreux dessins pour le magazine Via, publication des CFF qui sort 10 fois l'an. Il fournit également des dessins publiés dans La Revue Durable ainsi que dans le quotidien Le Temps.

Outre ses albums, il réalise des affiches culturelles et politiques.

Engagement environnemental[modifier | modifier le code]

Tom Tirabosco s'investit pour la défense de l’environnement. Il crée des affiches pour les Verts ou pour Greenpeace. Il illustre régulièrement La Revue durable, il a dessiné pour La Salamandre junior et pour une bande dessinée d’aventures sur la déforestation au Congo[2].

Dans Femme sauvage, il met en scène une héroïne en colère qui fuit un monde en déroute pour rejoindre les « rebelles » d'Extinction Rebellion[3]. Dans une interview au Temps, il se réfère pour expliquer son œuvre à l’effondrement de la biodiversité mis en relief par le récent rapport de l'IPBES et à l'effondrement des équilibres politiques et sociaux[2].

Il soutient le mouvement qui soulève une partie de la jeunesse et cite Greta Thunberg[2].

Tom Tirabosco contrôle son impact carbone personnel : il n'a plus de voiture, consomme peu de viande, et vient de renoncer à deux invitations, en Californie et au Cameroun, pour représenter la Suisse dans des festivals de bande dessinée[2]. Il participe avec d’autres créateurs suisses, à créer une charte du climat pour les artistes, afin qu’ils s’engagent et intègrent l’impact écologique dans leurs œuvres[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'émissaire, Atrabile-Papiers Gras, 1997.
  • Ailleurs au même instant, La Joie de lire, 1997.
  • Les fonds de poches, La Joie de lire coll. « Les Versatiles », 1998.
  • Cabinet de curiosité, Atrabile (Coll. Flegme), 1999.
  • Le Colporteur, scénario Marie-Christophe Arn, Delcourt coll. « Encrages », 1999.
  • Week-end avec préméditation, scénario Pierre Wazem, Les Humanoïdes Associés coll. « Tohu Bohu », 2000.
  • Les cailloux de Chacha, textes de Pierre Yves Jacopin, La Joie de lire coll. « Les P'tits Suisses », 2000.
  • Seul au monde, scénario Rodolphe, Magnard coll. « Les P'tits Fantastiques », 2000.
  • Narcissimo, textes de Urs Richle, La Joie de lire, 2001.
  • L'imagier de Tom, La Joie de lire, 2002.
  • L'œil de la forêt, Casterman coll. « Un Monde », 2003.
  • Le dessert, La Joie de lire coll. « Somnambule », 2003.
  • Léo & Léa, scénario de Véronique Grisseaux, Casterman, coll. « Grande ligne ».
  1. Cette chère Alicia, 2004.
  2. L'Académie des nazes, 2005.
  3. Touche pas à ma forêt, 2007.
  • Arnold, La Joie de lire, 2004.
  • Monroe, scénario Pierre Wazem, Casterman, coll. « Un Monde », 2005.
  • La petite fille et la mort, scénario Rodolphe, Magnard, coll. « Tipik Cadet », 2005.
  • Temps de canard, Éditions de l'An 2, 2007.
  • La fin du monde, scénario Pierre Wazem, Futuropolis, 2008.
  • Sous-sols, scénario Pierre Wazem, Futuropolis, 2010.
  • Kongo : le ténébreux voyage de Josef Teodor Konrad Korzneniowski, scénario Christian Perrissin, Futuropolis, 2013. Raconte le voyage de Joseph Conrad au cours duquel il écrivit Au cœur des ténèbres.
  • Wonderland, Atrabile 2015.
  • Femme sauvage, Futuropolis, 2019 (ISBN 9782754824569)[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=441171
  2. a b c d et e Ariel Herbez, « La grande colère de Tom Tirabosco », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 10 juin 2019)
  3. « Futuropolis » (consulté le 10 juin 2019)
  4. Ariel Herbez, « La grande colère de Tom Tirabosco », Le temps,‎ 8 juin 2019 (version imprimée), p. 33 (lire en ligne, consulté le 9 juin 2019).
  5. « Tirabosco », sur BD-FIL.

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Patrick Gaumer, « Tirabosco, Tom », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 851-852.
  • Tom Tirabosco (interviewé par Niki Picalitos), « L'Invité de Zep : Tom Tirabosco », DBD, no 8 (cahier n°2),‎ , p. 43-48.
  • Zep, « L'Invité de Zep : Tom Tirabosco », DBD, no 8 (cahier n°2),‎ , p. 41.
  • Frédéric Bosser, « Tom Tirabosco : l'appel d'un nouveau monde... », dBD, no 136,‎ , p. 50-55.

Liens externes[modifier | modifier le code]