Chott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Schott.
Le Chott Melghir en Algérie

Un chott (de l'arabe شَطّ (šaṭṭ) « rivage ») est, en Afrique du Nord, une étendue d'eau salée permanente, aux rivages changeants, située dans les régions semi-arides.

Des géomorphologues le limitent à la partie tantôt ennoyée tantôt découverte autour du lac, portant quelque végétation et faisant partie d'un ensemble plus étendu qu'ils préfèrent nommer sebkha.

Les chotts sont alimentés de façon discontinue lors des rares pluies, et subissent une forte évaporation, qui accumule les sels à la surface des limons, parfois exploitées. Le sol salé de ces chotts pourraient contenir et être la source de Yersinia pestis et être le réservoir, l'écosystème de cette bactérie qui infecterait les dromadaires (réservoirs) et postérieurement les personnes mangeant leur viande mal cuite [1].

La mer d'Aral est également un chott, mais le terme n'est guère employé dans ce cas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)[1], La peste : fléau d'hier, péril d'aujourd'hui ? sur France Culture : LSD, La série documentaire.