Chemin de fer Tenke-Dilolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tenke‒Dilolo
Ligne de Tenke à Dilolo
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Historique
Mise en service 1928
Caractéristiques techniques
Longueur 522 km
Écartement Voie étroite (1 067 mm)
Électrification 50 V  - 25 000 Hz
Trafic
Exploitant(s) Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC)
Schéma de la ligne
STR
vers Lubumbashi
BSicon BHF.svg 0 Tenke
ABZrf
vers Ilebo
BSicon HST.svg Kisanfu
BSicon HST.svg Kisenda
BSicon HST.svg Kazembe
BSicon BHF.svg 95 Kolwezi
BSicon HST.svg Kiala
BSicon HST.svg Lufupa
BSicon HST.svg Kayembe
BSicon BHF.svg 253 Mutshatsha
BSicon HST.svg Mungulunga
BSicon HST.svg Kakopa
BSicon HST.svg 381 Kasaji
BSicon HST.svg Malongo
BSicon HST.svg Divuma
BSicon HST.svg Kashundu
BSicon BHF.svg 522 Dilolo
GRENZE
Frontière Angola-Congo

La ligne de chemin de fer Tenke‒Dilolo est une ligne de chemin de fer qui fut construite de 1904 à 1931 entre la gare de Tenke, dans le Haut-Katanga, et Dilolo, et se poursuit en Angola jusqu’à Lobito. Sa longueur est de 522 kilomètres et elle est exploitée par la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie du chemin de fer du bas-Congo au Katanga (B.C.K.) est créée en le par la volonté du roi de l’État indépendant du Congo, Léopold II de pouvoir exploiter les gisements miniers du Katanga en les reliant au sud aux ports sud-africain et à l’ouest à Matadi dans le Bas-Congo et à Lobito en Angola[1].

La voie entre Sakania et Ilebo fut construite entre 1918 et 1928 et la jonction vers l’Angola entre Tenke et Dilolo fut inaugurée en 1931 par la Société de chemin de fer Léopoldville-Katanga-Dilolo qui succède à la Compagnie du Chemin de fer du Bas Congo au Katanga[1].

En janvier 1954 les 86 km entre Tenke et Manika et les 9,6 km Manika–Kolwezi sont électrifiés[2]. Ils sont suivis le des 95,3 km Kolwezi–Lufupa[3].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le rail au Congo : le B.C.K »
  2. « Streckenchronik 1954 »
  3. « Streckenchronik 1963 »