Chawki Tabib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chawki Tabib
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Chawki Tabib, né le 28 décembre 1963[1] à Sbeïtla[2], est un avocat tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études primaires et secondaires à Kairouan, couronnées par un baccalauréat obtenu en juin 1983, il est licencié en droit de la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis (juin 1990) et titulaire du certificat d'aptitude à la profession d'avocat (1991) et d'un master en science politique[2]. Journaliste aux quotidien La Presse Soir puis Essahafa, de 1988 à 1992[2], il devient avocat en mars 1992[2]. Il assume la présidence de l'Association tunisienne des jeunes avocats ainsi que le rôle de bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie du 5 janvier 2012[1] au 24 juin 2013[3]. Le 22 avril 2011, il fonde la Ligue tunisienne pour la citoyenneté qu'il préside[1] et qui cherche à défendre et approfondir les valeurs de la citoyenneté, à renforcer les capacités des acteurs associatifs, à participer en tant qu’association citoyenne au processus de la transition démocratique et à préserver les valeurs qui garantissent la dignité humaine, la justice et la liberté inscrites dans les valeurs universelles qui font la promotion de la paix, le progrès et la coopération mutuelle ; la Ligue tunisienne pour la citoyenneté croit à l'importance de renforcer les capacités des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables pour les transformer en tant qu’agents du changement communautaire social et économique.

Parralèlement, il est membre de la Ligue tunisienne des droits de l’homme, membre élu du bureau (1995-1997) puis président de l’Association tunisienne des jeunes avocats (1997-?), président fondateur (mars 2000-2004) puis président d'honneur (depuis 2004) de l’Organisation arabe des jeunes avocats, membre du Conseil national de l’Ordre national des avocats de Tunisie depuis juin 2004 et vice-président et membre fondateur de l’Alliance démocratique maghrébine[2].

Il est par ailleurs secrétaire général de la Fédération tunisienne des jeunesses musicales de 1989 à 1993, secrétaire général de l’Union africaine des jeunesses musicales de 1991 à 1993 et membre du bureau de la Fédération internationale des jeunesses musicales basée à Bruxelles, de 1991 à 1993[2].

Le 6 janvier 2016, il est nommé président de l'Instance nationale de lutte contre la corruption[4].

Chawki Tabib est marié et père d'un enfant[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Avocats et politique en Tunisie : 1887-2011, éd. Sotepa, Tunis, 2015[5]

Références[modifier | modifier le code]