John Rennie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Rennie
John Rennie (Engineer).jpg

Portrait de John Rennie, 1810, par Sir Henry Raeburn.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Frère
George Rennie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
John Rennie (en)
George Rennie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinction
Membre de la Royal Society (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
image illustrant une personnalité image illustrant écossais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité écossaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rennie.

John Rennie, (né le à Phantassie près de East Linton, East Lothian, Écosse - ) est un ingénieur britannique qui dessina de nombreux ponts, canaux et docks.

John Rennie travaille dans un premier temps avec Andrew Meikle, autre ingénieur écossais. Il crée ensuite sa propre entreprise, spécialisée dans la conception et la réalisation d'usines. De 1780 à 1783, il y travaille tout en étudiant à l'université d'Édimbourg, qu'il quittera sans avoir obtenu de diplôme.

En 1784, John Rennie devient ingénieur consultant dans l'entreprise de Matthew Boulton et de James Watt. Cependant, dès 1789, il commence à travailler de manière plus indépendante.

Il réalise ainsi des travaux comme le canal de la Kennet à l’Avon, le canal de Lancaster ou les docks de Glasgow. Parmi ses ouvrages les plus célèbres, on trouve notamment Southwark Bridge, Vauxhall Bridge, Waterloo Bridge et London Bridge.

Ses deux fils, George et John travaillent également avec lui. Le second devient d'ailleurs lui-même ingénieur.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ian Donnachie, George Hewitt, A companion to Scottish History, B.T. Batsford, Londres (1989) (ISBN 0713457392) (en) p. 166-167.
  • Jacques-Alphonse Mahul, Annuaire nécrologique, ou Supplément annuel et continuation de toutes les biographies ou dictionnaires historiques, 3e année, 1822, Paris : Ponthieu, 1823, p.319-322 [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]