Charlotte de Schaumbourg-Lippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charlotte de Schaumbourg-Lippe
Charlotte von Schaumburg-Lippe Queen of Wurttemberg.jpg
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ratibořice (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
BebenhausenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Alter Friedhof (Ludwigsburg) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Charlotte zu Schaumburg-LippeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Charlotte Marie Ida Luise Hermine Mathilde zu Schaumburg-LippeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Fratrie
Adélaïde de Schaumbourg-Lippe
Frédéric de Schaumbourg-Lippe
Albert de Schaumbourg-Lippe (d)
Bathilde de Schaumbourg-Lippe
Maximilien de Schaumbourg-Lippe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Lb-altfrdh-charlotte.jpg
Vue de la sépulture.
Carte postale émise à l'occasion des noces d'argent du couple royal

Charlotte de Schaumbourg-Lippe est une princesse allemande née le et décédée le . Elle épousa le 8 avril 1886 le prince héritier Guillaume de Wurtemberg lequel devint roi en 1891.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille aînée de Guillaume de Schaumbourg-Lippe et Bathildis d'Anhalt-Dessau.

Guillaume II de Wurtemberg était veuf de la princesse Marie de Waldeck-Pyrmont, sœur de la reine Emma des Pays-Bas et de la duchesse d'Albany, morte en couches à l'âge de 25 ans en 1882 laissant au roi une fille de cinq ans, Pauline de Wurtemberg, dont il était très proche mais qui ne pouvait accéder aun trône.

Le roi avait besoin d'un héritier mais son mariage avec Charlotte demeura sans descendance.

La reine Charlotte était connue pour sa passion du sport. Choses inhabituelle pour une dame de son époque, elle pratiquait la natation,le ski, le tennis et le cyclisme et affichait une véritable passion pour la chasse.

Peu soucieuse de son apparence vestimentaire, elle préférait une vie retirée à la vie officielle que son rang lui imposait mais qu'elle délaissa rapidement ce qui lui fit perdre de sa popularité; en revanche, elle patronna un nombre important d'association valorisant la femme et son rôle dans la société et soutint nombre d'œuvres caritatives.

En novembre 1918, à l'instar de ses pairs, le roi Guillaume II fut contraint d'abdiquer mais, très populaire, obtint le droit de rester dans son pays, de conserver sa fortune, de vivre dans une de ses résidences et de toucher une pension conséquente de la part de l'état. Les ex-souverains s'installèrent au Château de Bebenhausen.

Le roi mourut dès 1921 mais la reine lui survécut 25 ans. Victime d'une attaque en 1944, elle continua à vivre dans un fauteuil roulant et s'éteignit en 1946 à l'âge de 82 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Haug, Königin Charlotte von Württemberg: Bebenhausen wurde ihr zur Heimat, Silberburg Verlag, 2015 (ISBN 3842513763)
  • (de) C. Sabine Thomsen, Die württembergischen Königinnen: Charlotte Mathilde, Katharina, Pauline, Olga, Charlotte - ihr Leben und Wirken, Silberburg Verlag, 2010 (ISBN 3874077144)

Références[modifier | modifier le code]