Charles Vélain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Vélain
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Nationalité
Activité

Charles Vélain (1845-1925) est un géologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans l'Aisne à Château-Thierry le 16 mai 1845, fils de pharmacien, il suit d'abord des études de pharmacie et l'internat à l'hôpital Necker. Il entre ensuite comme préparateur de géologie à la Faculté des sciences de Paris où il devient maître de conférences (1877), puis professeur suppléant (1888). En 1886, il crée un nouvel enseignement, la géographie physique. Une chaire d'enseignement de cette nouvelle matière est créée dont il devient le premier titulaire en 1892 et à laquelle il adosse un laboratoire de recherche. Il participe à partir de 1876, avec le titre de collaborateur principal, au service de la Carte géologique de la France au 80.000e, pour laquelle il a été chargé, d'abord du Morvan, puis des Vosges. Il participe également à l'édition de la Grande Encyclopédie

Charles Vélain a accompli plusieurs missions dans le monde dont :

  • la route septentrionale d'Afrique, du Maroc à la Tunisie (1872-73),
  • les îles Saint-Paul et Amsterdam, dans l'océan Indien (1874-75) accompagnant une mission astronomique chargée d'étudier l'éclipse de Vénus. Au cours de cette mission, il rapportera en France un des premiers spécimens de calmar géant, trouvé échoué sur l'île Saint-Paul.
  • l'île de Pâques

Il publiera de très nombreux travaux sur la géologie, la pétrographie et la géographie physique et devient un des meilleurs spécialiste de l'époque sur la géologie liée au volcanisme. Il reçoit le prix de l'Académie des sciences en 1877

Une montagne, le Mont Charles Vélain, porte son nom sur la presqu'île Rallier du Baty au sud-ouest des îles Kerguelen.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Description géologique de la presqu'île d'Aden, de l'île de la Réunion, des îles Saint-Paul et Amsterdam. (Paris,1878), impr. Hennuyer.
  • les Volcans (Paris, 1884)
  • Cours de géologie stratigraphique (Paris, 1887)
  • les Tremblements de terre (Paris, 1887)
  • Conférences de pétrologie (Paris, 1889)

Il a été l'un des collaborateurs de la Grande Encyclopédie. ( E.-D. Grand).

Liens externes[modifier | modifier le code]