Charles Royer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Royer
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Royer, parfois dénommé Le Royer, est l'héritier d'une longue lignée de facteurs d'orgues d'origine flamande ayant marqué tout le XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Namur, il s'installe en Provence vers 1647, d'abord à Brignoles puis en 1662 à Marseille. Il vient ainsi chasser sur les terres de l'illustre famille Eustache, organiers de Marseille. Il apprend la facture à son fils Lazare qui travaillera avec lui mais ne réussira pas dans le métier (il sera l'auteur d'un projet pour la collégiale St Martin de Marseille en 1668 qu'il ne sut mener à son terme). Charles Royer décède à Montpellier en 1681 ou au tout début de 1682 alors qu'il reconstruisait l'orgue de l'ancienne église Notre-Dame-des-Tables, chantier terminé à la demande de sa veuve par le révérend-père Castille, franciscain-capucin, organier de Bordeaux (voir lien externe) et constructeur de l'orgue de l'ancienne cathédrale d'Uzès.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il ne nous reste aujourd'hui que cinq témoins de son art (la plupart sous forme de buffet uniquement):

Il apporta à l'orgue provençal, alors dominé par le style sonore et l'architecture italiens, une inflexion plus nordique, décelable aujourd'hui surtout dans ses compositions bien que des jeux entiers subsistent à Aix et à Cuers, mais aussi dans le seul buffet d'Aix, le plus tardif.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.