Charles Hamilton Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith.

Charles Hamilton Smith est un militaire, naturaliste, artiste et collectionneur d'antiquités britannique, né le 26 décembre 1776 dans la province de Flandre-Orientale et mort le 21 septembre 1859 à Plymouth.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière débute en 1787 quand il étudie à l’Académie militaire autrichienne l’artillerie et le génie à Malines et à Louvain (Belgique). Il prend part aux guerres napoléoniennes et ne quitte l’armée qu’en 1820. Durant son service, il voyage beaucoup notamment aux Caraïbes, au Canada et aux États-Unis. Le reste du temps, il est en poste dans un bureau en Grande-Bretagne.

Ses travaux sur la meilleure couleur des uniformes militaires sont célèbres. Devant la précision sans cesse améliorée des armes à feu, il expérimente dans les années 1800 l'exactitude du tir en fonction de la couleur de la cible visée. Il démontre ainsi qu’un uniforme gris (ou à un moins degré vert) est moins facile à viser qu’un uniforme rouge. Il recommande alors que le gris soit adopté pour l'infanterie légère. L’armée britannique ne suit pas ses conseils et choisit le vert pour l’infanterie légère.

Ses talents dans le domaine de l’illustration, qu’il apprend par lui-même, lui permettent de réaliser de nombreuses illustrations des uniformes, en particulier britanniques, de son époque. Il s’intéresse aussi aux costumes historiques de la Grande-Bretagne et réalise de nombreuses illustrations historiques où il s’attache à faire revivre les chevaliers et les princesses du Moyen Âge, les navires et les batailles. Il réalise ainsi de très nombreuses illustrations d’histoire naturelle. Son œuvre picturale, qui compte plus de 38 000 dessins, la plupart ne concernant pas les choses militaires, reste méconnue.

Enfin, sous l'abréviation « Hamilton Smith » ou « Smith », il est l'auteur de nombreux taxons d'animaux, notamment les bisons ou le renne.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]