Charles Bordes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Bordes
Image dans Infobox.
Charles Bordes
Fonctions
Maître de chapelle
Église Saint-Gervais-Saint-Protais
à partir de
Maître de chapelle
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Parentèle
Autres informations
Instrument
Maîtres
Genre artistique
Archives conservées par
Archives départementales des Yvelines (166J, Ms 1139-1140, 2 pièces, )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Bordes, né à Vouvray (Indre-et-Loire) le et mort à Toulon le , est un professeur et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Marmontel pour le piano et de César Franck pour la composition. Il fut organiste et maître de chapelle à Nogent-sur-Marne (1887-1890). En 1890, il est maître de chapelle à l'église Saint-Gervais (Paris) où il crée la chorale des chanteurs de Saint-Gervais et organise Les semaines saintes de Saint-Gervais (1892), pendant lesquelles la messe est accompagnée de musiques italiennes ou françaises de la Renaissance.

En 1889-1890, il publie Archives de la tradition basque, une collecte de chants populaires, commandée par le ministère de l'instruction publique. Ses publications musicales basques sont dix cantiques populaires basques en dialecte souletin.

Le est inaugurée la Schola Cantorum, une société de musique sacrée et école d'enseignement supérieur de musique, qu'il fonde avec Louis-Lazare Perruchot, Vincent d'Indy et Alexandre Guilmant. On y redécouvrira le plain-chant, Palestrina, Josquin des Prés, Victoria. Il fonde ensuite les Schola Cantorum d'Avignon (1899) et de Montpellier (1905).

Charles Bordes est l'oncle du peintre Léonard Bordes (1898-1969), et le beau-frère de la pianiste virtuose lorientaise Marie-Léontine Bordes-Pène (1858-1924).

Hommages[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les Trois vagues, drame musical en 3 actes, 1906, lire en ligne sur Gallica

Paysage majeur, mélodie pour mezzo-soprano, poésie de Louis Payen, Paris, 1910 lire en ligne sur Gallica

Onze chansons du Languedoc, recueillies par Charles Bordes, textes languedociens et traduction française Alphonse Roque-Ferrier, Paris, 1906, lire en ligne sur Gallica

Promenade matinale, mélodie avec accompagnement d'orchestre, poésie de Paul Verlaine, Paris, 1920 lire en ligne sur Gallica

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. « http://archives.yvelines.fr/arkotheque/consult_fonds/index.php?ref_fonds=32 », sous le nom BORDES Chanoine (consulté le )