Pierre de Bréville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre de Bréville
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre de Bréville (à gauche) et le violoniste Jacques Thibaud (à droite), Bibliothèque nationale de France.
Nom de naissance Pierre Onfroy de Bréville
Naissance
Bar-le-Duc, Drapeau de l'Empire français Empire français
Décès (à 88 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, pédagogue
Activités annexes critique musical
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Théodore Dubois, César Franck
Enseignement Schola Cantorum (1898-1902)
Conservatoire de Paris (1914-1918)

Pierre Onfroy de Bréville est un compositeur français, né à Bar-le-Duc le et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents désirent qu'il soit diplomate et il fait ses études de droit. Mais il abandonne la diplomatie pour entrer au Conservatoire de Paris et suit les cours de Théodore Dubois (1880-1882) puis étudie dans la classe de César Franck.

Il devient professeur de contrepoint à la Schola Cantorum (1898-1902) puis professeur de musique de chambre au Conservatoire de Paris (1914-1918).

Il exerce également une très grande activité de critique musical au Mercure de France, au Courrier musical et à la Revue blanche.

Il termine, avec notamment Vincent d'Indy, l'orchestration de l'opéra inachevé Ghiselle de César Franck.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

Ballet[modifier | modifier le code]

  • Les Égyptiens, une ouverture pour la pièce de Maeterlinck la Princesse Maleine et les Sept Princesses.

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Tête de Kenwark, scène lyrique d'après Leconte de Lisle, poème dramatique pour violoncelle et orchestre,
  • Scène mystique Sainte Rose de Lima, pour chœur de femmes, solo et orchestre
  • Suites Nuits de décembre et Stamboul.

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Concert à trois, pour violon, violoncelle et piano, écrit en 1945.
  • Quatre sonates pour piano dont les dernières sont écrites pendant la guerre de 1939
  • Cinq sonates pour violon et piano
  • Sonate pour alto (1944)
  • Sonate pour violoncelle et piano (1930)
  • sonatine pour hautbois et piano (1925)
  • Trio à cordes
  • Trio d'anches
  • Une Flûte dans les vergers (1920), pour flûte et piano

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • nombreuses pièces chorales
  • des Motets pour la messe des morts
  • quatre chœurs a cappella, dont les Cèdres du Liban
  • pièces pianistiques (sonates, sonatines, Fantasia appassionnata)
  • des mélodies (Le Furet ; La Forêt charmée ; Bernadette ; La Petite Ilse ; Une jeune fille parle ; Berceuse ; Epitaphe ; La Cloche fêlée ; Cœur ardent ; L'Heure mystique)
  • deux recueils de Rondels de Charles d'Orléans.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Les Fioretti du père Franck, biographie de Franck (1935-1938)
  • Une histoire du théâtre lyrique en France

Liens externes[modifier | modifier le code]