Championnat du monde des solutionnistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les problèmes d'échecs
Cet article est une ébauche concernant les problèmes d'échecs.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le championnat du monde des solutionnistes ou de résolution de problèmes d'échecs est organisé par la commission permanente pour la composition échiquéenne de la FIDE (devenue en 2010 la Fédération mondiale pour la composition échiquéenne).

Organisation[modifier | modifier le code]

Il se déroule en six rondes :

  • Ronde 1 : 3 mats en 2 coups (temps de résolution = 20 minutes)
  • Ronde 2 : 3 mats en 3 coups (temps de résolution = 60 minutes)
  • Ronde 3 : 3 études d'échecs (temps de résolution = 100 minutes)
  • Ronde 4 : 3 mats aidés (h#2, h#3, h#>3) (temps de résolution = 50 minutes)
  • Ronde 5 : 3 multicoups (#4, #5 et libre) (temps de résolution = 80 minutes)
  • Ronde 6 : 3 mats inverses (s#2, s#3, s#>3) (temps de résolution = 50 minutes)

Il n'y a aucun problème féerique et aucun élément d'analyse rétrograde.

Chaque problème complètement résolu rapporte 5 points. Une solution incomplète (quand il manque des variantes ou dans le cas d'un problème à plusieurs solutions) rapporte moins. En cas d'égalité, les participants ex aequo sont départagés par le temps.

Ce sont les mêmes problèmes qui servent de support au championnat individuel et au championnat par équipes. Une équipe est composée de 2 ou 3 joueurs de même nationalité. Le nombre de points d'une équipe est obtenu en prenant pour chaque ronde les points des deux meilleurs solutionnistes de l'équipe.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par équipes[modifier | modifier le code]

Individuel[modifier | modifier le code]

Le classement individuel ne donne officiellement le titre de champion du monde que depuis 1983.

  • 1983 : Roland Baier (Suisse)
  • 1984 : Kari Valtonen (Finlande)
  • 1985 : Ofer Comay (Israël)
  • 1986 : Pauli Perkonoja (Finlande)
  • 1987 : Michel Caillaud (France)
  • 1988 : Michael Pfannkuche (RFA)
  • 1989 : Gueorgi Evsseïev (URSS)
  • 1990 : Gueorgi Evsseïev (URSS)
  • 1991 : Gueorgi Evsseïev (URSS)
  • 1992 : Pauli Perkonoja (Finlande)
  • 1993 : Michael Pfannkuche (Allemagne)
  • 1994 : Arno Zude (Allemagne)
  • 1995 : Pauli Perkonoja (Finlande)
  • 1996 : Noam Elkies (Israël)
  • 1997 : Jonathan Mestel (Royaume-Uni)
  • 1998 : Gueorgi Evsseïev (Russie)
  • 1999 : Ofer Comay (Israël)
  • 2000 : Michel Caillaud (France)
  • 2001 : Jorma Paavilainen (Finlande)
  • 2002 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2003 : Andrey Selivanov (Russie)
  • 2004 : John Nunn (Royaume-Uni)
  • 2005 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2006 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2007 : John Nunn (Royaume-Uni)
  • 2008 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2009 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2010 : John Nunn (Royaume-Uni)
  • 2011 : Kacper Piorun (Pologne)
  • 2012 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2013 : Piotr Murdzia (Pologne)
  • 2014 : Kacper Piorun (Pologne)
  • 2015 : Kacper Piorun (Pologne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 1842-1844Document utilisé pour la rédaction de l’article