Chafik Abboud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chafik Abboud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Chafik Abboud ou Shafic ou Chafic (né en 1926 à Mhaydseh, mort à Paris en 2004) est un peintre non figuratif libanais appartenant à la nouvelle École de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Attiré très jeune par le dessin et la peinture, Chafic Abboud interrompt en 1946 ses études d'ingénieur et s’inscrit à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts. En 1947, il part pour Paris. Il fréquente l'atelier d'André Lhote en 1949, les cours de Fernand Léger en 1951 puis, de 1952 à 1956, l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, à titre d’étudiant libre. Il participe en 1959 à la Première Biennale de Paris. En 1961, il obtient le prix Victor Choquet (Ministère des Finances, Paris) et en 1964, le Prix du Musée Sursock (Beyrouth, Liban).

Chafik Abboud a présenté une cinquantaine d'expositions particulières au Liban, en France, en Europe (Allemagne, Hollande, Italie), aux États-Unis et a participé à de très nombreuses expositions collectives (salons, biennales, FIAC).

Il était membre du comité du Salon des Réalités Nouvelles.

« Abboud est le meilleur peintre libanais contemporain et sans doute même le meilleur peintre libanais qui soit arrivé à une parfaite expression dans la technique de la peinture à l'huile occidentale. Abboud est un peintre que l'on pourrait qualifier de "naturaliste abstrait" en raison du souffle tourmenté de ses compositions aux beaux coloris rouges et jaunes, très chauds, comme une campagne luxuriante écrasée de soleil. »[1]

— Michel Ragon

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • État français, Paris
  • Musée national d'art moderne - Centre Pompidou, Paris
  • Direction des Beaux Arts, Paris
  • Fonds National d’Art contemporain, Paris
  • Ministère des Affaires étrangères, Paris
  • Musée d'art moderne de la ville de Paris, Paris
  • Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur libanais, Beyrouth
  • Ministère libanais de la Culture, Beyrouth
  • Arab Museum of Modern Art, Doha, Qatar
  • Tate Modern, Londres, Royaume-Uni
  • Musée national des Beaux-Arts d'Alger, Alger

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Ragon, revue Cimaise, 1961

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Faten Safieddine, Shafic Abboud : Un peintre libanais de l'Ecole de Paris - Vie et œuvre de 1947 à 1984 (thèse), Université de Paris-Sorbonne (lire en ligne)

Monographie[modifier | modifier le code]

Catalogues et articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]