Château du Bordage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château du Bordage
Image illustrative de l’article Château du Bordage
Facade du château
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (2012)[1]
Coordonnées 48° 15′ 32″ nord, 1° 30′ 32″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Ercé-près-Liffré

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Château du Bordage

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Bordage

Le château du Bordage est un ancien château à motte du XIIIe siècle qui se dresse sur la commune d'Ercé-près-Liffré dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.

Le château avec le logis en totalité, la tour de l'Orient et la tour aux chiens en totalité, les deux rabines du nord ainsi que l'ensemble de l'assiette des parcelles AC 6 à 8, 11 à 20, 48 à 51 font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1],[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château du Bordage est situé dans le département français d'Ille-et-Vilaine sur la commune d'Ercé-près-Liffré.

Histoire[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Avant sa destruction à la fin du XVIIIe siècle, le château fort du Bordage présentait toutes les caractéristiques des « châteaux philippiens ». La tour maîtresse isolée et bâtie après 1229 ayant repris ici l'ancienne tour sur motte de la fortification primitive[3]

L’emplacement fut choisi au bord d’une rivière et non sur une hauteur comme cela se faisait souvent à l’époque. La rivière, l’Illet, même si elle n’est pas profonde, a l’avantage de pouvoir alimenter les fossés ou les étangs qui formaient une des défenses du château.

Seule la partie nord du château demanda des fortifications importantes. En effet, le reste du bâtiment était protégé par une colline et des terres inclinées.

Z (sur le plan) la butte : La base schisteuse de la butte est naturelle. Il est possible qu’elle ait servi d’avancée ou alors elle constituait la motte féodale où devait être construit le château en bois. En tout cas, elle était baignée, au moins sur un côté, par la rivière.

P (sur le plan) les galeries : Il n’a pas été trouvé de documents donnant la date de construction ni des galeries, ni du portail dit « la voûte ». Ce portail est encore intact. Son ornemen- tation est faite de granit et d’ardoise. Il est très possible que les galeries et la voûte n’aient été construites que sous Henri IV (1589 – 1610) et ce, un peu avant que le château n’atteigne tout son éclat.

Le donjon et ses dépendances appartenaient au premier château qui devait être moins grand que celui qui fut complété à la fin du XVe siècle. Son périmètre approchait un hectare sans compter le jardin. Il était fortifié et les grosses tours qui défendaient la partie nord étaient postérieures à l’invention de l’artillerie.

Plan du Château du Bordage.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château du Bordage », notice no PA35000042, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Il a fait l’objet d’une enquête publique relative à la délimitation du périmètre de protection adapté (PPA) début 2013, Le château du Bordage un monument historique classé - Ercé-près-Liffré, Ouest-France, 9 janvier 2013.
  3. Jean Mesqui, Châteaux et enceintes de la France médiévale : de la défense à la résidence, tome 1, les organes de la défense, 2013 (2e édition), 376 p. (ISBN 978-2-7084-0961-3), p. 44.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]