Château des Croisettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château des Croisettes
Image illustrative de l’article Château des Croisettes
Début construction XIXe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1997, Parc. Façades et toitures de la maison, à l'intérieur le hall et l'escalier)
Coordonnées 45° 23′ 40″ nord, 5° 15′ 41″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Commune La Côte-Saint-André
Géolocalisation sur la carte : Isère
(Voir situation sur carte : Isère)
Château des Croisettes
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château des Croisettes

Le château des Croisettes, dénommé également domaine des croisettes est une grande maison entourée d'un grand parc paysagers de quatre hectares, situé à La Côte-Saint-André, commune du département de l'Isère et inscrit partiellement aux monuments historiques depuis 1997[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château et le domaine des Croisettes sont situés à proximité du bourg central de La Côte-Saint-André, plus précisément dans le quartier du Chuzeau. Une grande partie de ce domaine, propriété privée fermée au public, est bordée par la route départemental 518, dénommée localement avenue du maréchal Joffre selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le domaine des Croisettes comprend un parc de quatre hectares dont la réalisation fut confiée de 1891 à 1895 à l'architecte paysagiste Gabriel Luizet. Le parc a été conçu sous la forme d'un jardin à l'italienne accompagné d'un espace paysagé.

Le château, une grande maison (ou manoir), inspiré des villas italiennes, est bâti selon un plan centré et les différentes pièces étant reliées entre elles par un grand hall central. Propriété privée, le site ne se visite pas[4].

Le bâtiment s'accompagne d'une terrasse en hauteur, associé à une pièce en belvédère. Le corps du bâtiment central, construit légèrement en avant, est composé de verrières superposées. Les façades du bâtiment associent dans leurs présentation un ensemble de briques, de tuiles vernissées vertes sur la véranda et de cabochons de céramique[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment, partiellement classé, a été édifié à la demande l'industriel Xavier Pérouse de Montclos sur les plans de son frère cadet, l'architecte Paul Pérouse de Monclos, à partir de 1892 dans un style propre à la fin du XIXe siècle[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Annales de la Société d'agriculture, sciences et industrie de Lyon, pages sur le paysagiste G. Luizet