Château de Saint-Trys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Saint-Trys
Image illustrative de l’article Château de Saint-Trys
Château de Saint-Trys
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Destination actuelle réceptions
Protection  Inscrit MH (1975)
Coordonnées 45° 57′ 12″ nord, 4° 42′ 12″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Anse

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Trys

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Château de Saint-Trys

Le château de Saint-Trys est situé sur la commune d'Anse, dans le département du Rhône. Il est environné de bois. Depuis la terrasse, on découvre un vaste panorama sur la vallée de la Saône.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier seigneur de Saint-Trys est Pierre Scarron (1536 - 1607), conseiller et maître d'hôtel du roi, prévôt des marchands de Lyon, Pierre, chevalier, trésorier de France, épouse Françoise David puis Urbain, oncle du poète Paul Scarron, hérite de la propriété.

Jean-Baptiste Giraud, alors bourgeois de Lyon, achète le domaine en 1672. Jean (1729 - ), écuyer, époux de Claudine Barthélemy Croppet de Varissan, est incarcéré aux Recluses en 1794, son fils Georges-Marie, est son héritier. La famille Giraud possède Saint-Trys jusqu'en 1876.

De nos jours, le comte Dorick de Brosses et la comtesse Sybille, née Durand de Gevigney, accueillent au château des événements professionnels et privés.

Armoiries[modifier | modifier le code]

  • Scarron: d'azur à la bande bretessée d'or
  • Giraud: de gueules au mors d'argent, à la bordure denchée d'or
  • de Brosses: "3 trèfles d'or sur fond d'azur"

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château, qui date du XVIIe siècle, a été restauré au XVIIIe siècle. La construction se compose d'un logis principal avec un rez-de-chaussée, deux étages et un étage de combles et de deux pavillons en saillie séparés du logis par une travée. La façade orientale comporte un avant-corps central de trois travées surmonté d'un fronton triangulaire et précédé par un escalier monumental.

Parmi les dépendances, on trouve un cloître, au sud du château.

Le château de Saint-Trys, propriété privée, est inscrit monument historique depuis le pour ses toitures et ses façades et classé pour le décor des pièces du rez-de-chaussée et du premier étage[1].

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Le parc, créé par l'architecte paysagiste Jean-Marie Morel (1728 - 1810) s'étend sur 30 hectares. Il en subsiste deux plans originaux, datés de 1806 et 1807.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France, par N. Viton de Saint-Allais (Paris, 1816)
  • Châteaux et maisons bourgeoises dans le Rhône, par C. Pelletier (Horvath, 1980)
  • Dictionnaire de la noblesse consulaire de Lyon: généalogies et armes des 489 familles d'échevins et prévôts des marchands de la ville de Lyon, 1499-1789, par Robert de Saint-Loup (Mémoire & documents, 2004)

Liens externes[modifier | modifier le code]