Château de Canon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Canon
Image illustrative de l’article Château de Canon
Type château
Début construction XVIIIe siècle
Propriétaire actuel Famille Delom de Mézerac
Protection Logo monument historique Classé MH (1941)
Site web http://www.chateaudecanon.fr
Coordonnées 49° 04′ 43″ nord, 0° 05′ 41″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Calvados
Commune Mézidon-Canon
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Canon

Le château de Canon est un château situé dans la commune de Mézidon-Canon, dans le département français du Calvados, en Normandie. Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Canon, propriété d’Eudes de Canon au Moyen Âge, passe ensuite par le jeu d’alliances et de successions, notamment aux familles Franqueville, Sarcilly, Le Sueur puis à Thomas de Berenger en 1689. Son fils, Robert de Berenger, fuit le régime et part se réfugier en Angleterre en 1727, vendant Canon à vil prix à un sieur de La Roque, fortuné receveur des tailles de Valognes, qui construit alors une nouvelle demeure, creuse la pièce d’eau et commence à planter les avenues.

Jean-Baptiste de Beaumont épouse Anne-Louise Morin du Mesnil en 1760, seule héritière de la famille de Berenger, et s’intéresse alors en qualité d’avocat aux conditions critiquables de la vente de Canon menée en 1727. Après dix ans de procédure, à laquelle s’intéresse de près son grand ami Voltaire, il gagne son procès et engage alors immédiatement d’immenses travaux qui le ruineront.

Le domaine créé et entretenu par la famille de Beaumont parvient presque intact à leurs descendants actuels la famille Delom de Mézerac malgré les révolutions, guerres et autres événements. Très apprécié dans la région, Jean-Baptiste de Beaumont évite au domaine de Canon les désordres de la Révolution. Léonce Élie de Beaumont, son petit-fils, fut célèbre et respecté en tant que premier créateur de la carte géologique de France, et donna même son nom à une montagne en Nouvelle-Zélande.

Le château de Canon a souffert gravement de la dernière guerre qui a vu s’installer, au sein même du château, un hôpital allemand en , puis les troupes d’une division de chars Panzer que les frondaisons des arbres bicentenaires protégeaient efficacement du repérage des avions alliés. Si les Beaux-Arts ont reconstruit parfaitement, dans le cadre des dommages de guerre, la ferme du nord victime d’une bombe américaine, il n’en a pas été de même pour les autres dépendances qui furent réquisitionnés en 1945 pour y loger des réfugiés travaillant à la restauration des voies ferrées de la région.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le parc et les jardins sont de style franco-anglais, et château suit le modèle dit « à l'Italienne ». La grille d'entrée, achetée par Jean-Baptiste Élie de Beaumont en 1781 à l'architecte Nicolas Lenoir, provient de l'ancien château des Ternes à Paris[3].

Jardin[modifier | modifier le code]

Les jardins du château sont classés jardins remarquables, notamment grâce aux treize jardins clos de murs, appelés chartreuses, qui servent d'écrin à des centaines de variétés de fleurs et sont ouverts à la visite[4].

L’association Vieilles maisons françaises leur décerne le premier prix de sauvegarde en 1985, et la fondation des parcs et jardins de France leur octroie un premier prix en 1987. Après la tempête de 1999, le château a reçu une aide de la fondation des parcs et jardins de France. En mai 2000, les jardins reçoivent le premier prix de la compagnie Art du jardin.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Moulin-Vicaire, « Elie de Beaumont et le château de Canon de 1768 à 1786 », Annales de Normandie, 1958, p. 335-352.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]