Centre de recherche et d'archivage de la Cinémathèque suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Centre de recherche et d'archivage de la Cinémathèque suisse
Le centre de Penthaz en travaux (2011)
Le centre de Penthaz en travaux (2011)
Informations générales
Type Cinémathèque
Création 1988 (à Penthaz)
Affiliation Cinémathèque suisse
Directeur Frédéric Maire (depuis 2009)
Protection Bien culturel d'importance nationale
ISIL CH-001183-0
Nom principal Cinémathèque suisse
Bâtiment
Construction 2018
Architecte EM2N (Penthaz II)
Destination initiale Atelier de reliure (Penthaz I)
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
Ville Penthaz
Coordonnées 46° 36′ 07″ nord, 6° 32′ 10″ est
Site web www.cinematheque.ch

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Centre de recherche et d'archivage de la Cinémathèque suisse

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Centre de recherche et d'archivage de la Cinémathèque suisse

Le Centre de recherche et d'archivage de la Cinémathèque suisse est un complexe contenant une partie des archives de la Cinémathèque suisse, conservées à Penthaz, dans le canton de Vaud, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1948 à Lausanne, la Cinémathèque suisse suisse utilise depuis 1988 un ancien atelier de reliure à Penthaz pour y stocker ses archives ; depuis l'an 2000, ce bâtiment est connu comme présentant d'importants défauts mettant en péril les collections de l'institution[1].

Depuis 2011, le centre de Penthaz est fermé au public en raison de la construction, selon un projet du bureau d'architecture EM2N à Zurich[2], d'un nouveau bâtiment qui devrait être ouvert en 2018 [3]. Le bâtiment actuel, appelé Penthaz I, sera complètement rénové et relié à un nouveau bâtiment principalement souterrain (Penthaz II) par un tunnel[4].

Collections[modifier | modifier le code]

Les films conservés peuvent être des œuvres de fiction, documentaires, archives du Ciné-Journal suisse, films publicitaires et de commande, films de famille, ou encore des films d’amateurs. Les collections « Non-Film » regroupent des livres, scénarios, périodiques, dossiers documentaires, photographies, affiches, diapositives, appareils cinématographiques, matériel de « pré-cinéma », archives institutionnelles et fonds privés.

Les collections comptent, en 2015, 80 000 films (600 000 bobines), 300 000 affiches, 2,8 millions de photographies et d’autres supports iconographiques (diapositives, laques de verres, ektachromes, celluloïds), 26 000 livres et 720 000 périodiques, des scénarios, des fonds d’archives et des objets tels que décors et trophées[5].

Ces collections ne sont pas ouvertes au public mais peuvent être consultées sur place[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Muriel Besse, Traitement et mise en valeur des archives de l'Association cinématographique suisse romande (ACSR), 1928-1989, conservées au centre d'archivage de la cinémathèque suisse, à Penthaz, Association cinématographique suisse romande,

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cinémathèque Suisse (CS), Penthaz VD », sur Office fédéral des constructions et de la logistique (consulté le 31 octobre 2012)
  2. Cinémathèque suisse [1]
  3. « Centre d'archivage de Penthaz », sur tempslibre.ch (consulté le 31 octobre 2012)
  4. Emilie Veillon, « Le centre d'archivage de la Cinémathèque Suisse à Penthaz », batimag,‎ (lire en ligne)
  5. « La politique de collection », sur www.cinematheque.ch, (non daté, mars 2015 ?) (consulté le 11 septembre 2017).
  6. « Un musée pour le cinéma », sur cinematheque.ch (consulté le 31 octobre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :