Centrale hydroélectrique de Roncovalgrande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale hydroélectrique de Roncovalgrande
Image illustrative de l'article Centrale hydroélectrique de Roncovalgrande
Lac Delio, le réservoir supérieur
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Lombardie
Province Province de Varèse
Commune Maccagno
Coordonnées 46° 04′ 10″ N 8° 43′ 55″ E / 46.0694, 8.7319446° 04′ 10″ Nord 8° 43′ 55″ Est / 46.0694, 8.73194
Cours d'eau Vasca Molinera
Objectifs et impacts
Vocation Pompage-turbinage
Date de mise en service 1973
Barrage
Type poids
Hauteur du barrage
(lit de rivière)
36 m
Réservoir
Altitude du réservoir 930 m
Volume du réservoir 11,2 millions de m3
Centrale hydroélectrique
Hauteur de chute 736 m
Nombre de turbines 8
Type de turbines Pelton réversible
Puissance installée 1 016 MW
Production annuelle 983 GWh/an

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Centrale hydroélectrique de Roncovalgrande

La centrale hydroélectrique de Roncovalgrande, connue également comme la centrale hydroélectrique Delio, est une centrale hydroélectrique de pompage italienne, près de la frontière italo-suisse, sur le territoire de la commune de Maccagno, dans la Province de Varèse en Lombardie.

La centrale turbine, pendant les heures de pointe, les eaux de son réservoir supérieur : le lac Delio (ou d'Elio), et pompe, pendant les heures creuses, les eaux du réservoir inférieur : le Lac Majeur, pour les stocker dans le réservoir supérieur. Avec une puissance de 1 016 MW, l'usine forme le 2e plus puissant ensemble hydroélectrique italien (après la Centrale d'Entracque), correspondant à 5,6 % de la puissance du parc hydraulique italien. Elle appartient à ENEL[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Une première digue a été construite sur le lac Delio en 1911. Sur la base de cet ouvrage furent réalisés dans les années 1960 deux nouveaux barrages qui rehaussèrent le niveau du lac, puis une centrale souterraine de 8 groupes délivrant une puissance de plus de 1000 MW, ce qui en faisait une des centrales les plus puissantes d'Europe.

La centrale a été terminée en 1971 et le dernier groupe a été mis en service en 1973.

Elle est visitable par le public sur accord avec l'office de tourisme de Maccagno.

Caractéristiques techniques des barrages[modifier | modifier le code]

Barrage du Lago Delio en 2010.

Deux barrages poids[2] :

  • Sud : H = 36 m L = 158 m
  • Nord : H = 28 m L = 415 m

niveau maxi : 944,5 m niveau mini : 900 m capacité utile : 10 millions de m3 (soit 17 GWh en stock).

Conduite forcée[modifier | modifier le code]

2 tubes de 1 106 m et 1 108 m (diamètre : 4,3 m et 3,6 m) au débouché d'une galerie en pression de 592,5 m (diamètre : 6,2 m) ; le débit maximal est de 160 m3/s en turbinage et de 94 m3/s en pompage[2].

Centrale électrique[modifier | modifier le code]

La centrale en caverne est située à l'altitude de 204 m ; sa salle des machines est longue de 195 m, large de 18 m et haute de 58 m ; elle est reliée au Lac Majeur (altitude : 191 à 194 m) par des canalisations de restitution et d'aspiration de 178 et 182 m de long[2].

Elle est équipée de 4 groupes turbine/pompe de 126,8 MW + 4 groupes turbine/pompe de 127,32 MW[1]. La puissance produite pendant les phases de turbinage est de 1016 MW ; celle qui est consommée pour le pompage est de 784 MW.

Transfert d'énergie par pompage[modifier | modifier le code]

Pendant les heures de nuit et les périodes non ouvrées, où la demande d'électricité est faible, la centrale pompe de l'eau du Lac Majeur pour remplir le réservoir supérieur ; pendant les heures de forte demande, les eaux ainsi accumulées dans le Lac Delio sont turbinées par les 8 turbines Pelton. Cette utilisation de la faculté de stockage des réservoirs hydrauliques est précieuse pour compenser les variations de la demande d'électricité et les aléas divers de la production (pannes, fluctuations du vent et de l'ensoleillement, etc).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it)Roncovalgrande, site d'ENEL, consulté le 25 08 2013.
  2. a, b et c Italie - STEP de Roncovalgrande, sur le site Hydrelect consulté le 25 août 2013

Sources de la traduction[modifier | modifier le code]