Center for Strategic and International Studies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Center for Strategic and International Studies
Csisoffice.jpg
Situation
Fondation
1962
Type
Domaine d'activité
généraliste
Siège social
Washington, D.C
Pays
Organisation
Fondateur
David Manker Abshire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnes clés
Arleigh Burke et David Manker Abshire, fondateurs
Budget
43 millions $
Identifiant IRS
Site web

Le Center for Strategic and International Studies (CSIS) basé à Washington DC est un cercle de réflexion, d'influence et de conseil américain en matière de politique étrangère fondé en 1962 aux États-Unis par l'amiral Arleigh Burke et l'historien David Manker Abshire, originellement dans l'enceinte de l'Université de Georgetown.

Activités[modifier | modifier le code]

Le centre conduit des études politiques et des analyses stratégiques sur de nombreux sujets en relation avec la politique, l'économie, la sécurité, la finance, la technologie et l'énergie.

Le centre fut originellement crée dans le cadre de la Guerre froide, avec pour objectif d'encourager et renforcer un lien fort entre Européens et Américains face à l'URSS et une approche réaliste des relations internationales[1]. Il compte dans son conseil d'administration Zbigniew Brzezinski, Henry Kissinger, James Woolsey[1] et l'ex-ambassadeur Joseph Farland (jusqu'à son décès en 2007). Le centre est à l'origine de la déclaration commune pour une renouvellement du partenariat transatlantique faite le , au plus fort de la guerre américaine contre l'Irak[1].

Le classement Global go-to Think Tanks 2011 publié par l'université de Pennsylvanie pour la cinquième année consécutive, nomme le CSIS comme étant le meilleur en matière de sécurité et affaires internationales[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c La Nouvelle Revue d'Histoire numéro 30, « Les laboratoires de la puissance américaine », Aymeric Chauprade, mai-juin 2007
  2. [PDF] (fr/en) « L'IRIS pérennise sa position de think tank influent », sur Institut de relations internationales et stratégiques (consulté le 5 février 2011)