Cave historique des hospices de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tonneau qui a abrité le vin millésimé 1472, entre 1718 et 2014.

La cave historique des hospices de Strasbourg est une cave à vin construite entre 1393 et 1395 dans l'enceinte de l'hôpital civil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cave à foudres.

La cave des hospices de Strasbourg est rapidement devenue un riche propriétaire terrien. De nombreux patients s'acquittaient du montant de leurs soins en léguant des parcelles de terrain qui ont progressivement formé un vaste domaine.

En 1716, un incendie ravage l'hôpital mais il épargne la cave, la boulangerie et la chapelle. Durant le XXe siècle, l'activité viticole va peu à peu s'estomper mais en 1995, sous l'impulsion de vignerons alsaciens, la cave reprend ses activités sous la forme de coopérative. Elle est profondément rénovée et écoule aujourd'hui environ 150 000 bouteilles par an[1] : gewurztraminer, muscat, riesling et pinot gris. Les vignerons confient une partie de leur production à la cave qui élève le vin dans ses tonneaux et le met en bouteille avec une étiquette « Vin des Hospices », puis chaque producteur récupère une partie des bouteilles, tandis que la cave commercialise le reste sur place.

La cave historique est réputée pour la qualité de ses vins mais s'interdit toute publicité et réinvestit tous ses bénéfices dans l'achat d'appareils médicaux.

Outre sa propre production, la cave commercialise des vins issus de domaines publics : lycées viticoles, INRA...

Le vin comme un médicament[modifier | modifier le code]

Durant le Moyen Âge, le vin est utilisé comme médicament. Mais il est aussi fortement ancré dans la religion chrétienne en tant que symbole du sang de Jésus Christ. C'est ainsi qu'à l'hôpital civil, chaque patient avait droit à deux litres de vin par jour, la tradition durera jusqu'au XIXe siècle[2].

Trésors de la cave[modifier | modifier le code]

Millésime 1472, le plus vieux vin buvable du monde en bouteille.

La cave historique des hospices civils abrite un des plus vieux alcools du monde[1], un vin blanc de 1472[3] (une bouteille encore plus ancienne, la bouteille de vin de Spire, datant du IVe siècle apr. J.-C., est conservée au Musée historique du Palatinat en Allemagne).

Ce vin a été transféré dans une cuve en inox en 2014, avant d'être de nouveau transvasé dans un tonneau en 2015[4]. Dans ce nouveau tonneau, ce vin blanc médiéval devrait être conservé durant une période de deux cent cinquante nouvelles années[5].

Dégustation du millésime 1472[modifier | modifier le code]

Ce précieux breuvage n'a été servi qu'à quatre reprises depuis sa mise en fûts. En 1576, en 1716 à la suite de l'incendie, en 1868 et en 1944, lors de la libération de la ville par le général Leclerc[6],[3].

Le général Leclerc.

La troisième dégustation de cet illustre millésime a eu lieu le dimanche , lors du banquet des félibres provençaux qui recevaient, à Saint-Rémy-de-Provence, leurs collègues, Frédéric Mistral et Victor Balaguer. Ils eurent la surprise de se voir offrir, sous forme de toast, par le baron Brisse, une bouteille de vin d’Alsace de la récolte de 1472, qui lui avait été donnée par le directeur des Hospices de Strasbourg[7].

Ce vin a également été analysé et dégusté en 1994 par un laboratoire œnologique. Malgré son âge, il présente « une très belle robe brillante, très ambrée, un nez puissant, très fin, une très grande complexité, des arômes rappelant la vanille, le miel, la cire, le camphre, les épices fines, la noisette et la liqueur de fruits [8] ».

La cave abrite aussi un remarquable pressoir de 1727 et un immense tonneau de 1881 d'une capacité de 26 080 litres[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Cave historique des Hospices civils : L'ivresse millésimée - L'Express.
  2. Les 600 ans de la cave historique, Christelle Carrier, p. 5.
  3. a et b Pierre Deslais, L'Alsace, géographie curieuse et insolite, Rennes, Éditions Ouest France, , 116 p. (ISBN 978-2-7373-6364-1), p. 30.
  4. Site du journal le Figaro, article "Mise en fût d'un vin d'Alsace daté de 1472", publié le 21 janvier 2015.
  5. Site du journal le Monde, article "Le plus vieux vin du monde change d'écrin", publié le 22 janvier 2015.
  6. Les 600 ans de la cave historique, Christelle Carrier, p. 3.
  7. Catalogue officiel de la Fête des Vins de Saint-Rémy-de-Provence, édition 1985.
  8. Site 20d'alsace, page « Vieux comme le (Nouveau) Monde », consulté le 02 octobre 2018.
  9. Les 600 ans de la cave historique, Christelle Carrier, p. 2.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]