Carole Zalberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carole Zalberg
Carole Zalberg 03043 salon dul ivre de Paris.JPG
Carole Zalberg en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Carole Zalberg est une écrivaine française née en 1965.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carole Zalberg vit dans le vingtième arrondissement de Paris. Elle a 3 enfants. Traductrice et parolière, elle a publié sept romans. Elle a également participé aux recueils collectifs : Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches, sous la direction de Thomas B. Reverdy et Martin Page, paru aux éditions Intervalles en 2009, Aime-moi, paru chez Nicolas Philippe en 2002, De B à Z, publié par le GREC en 2007, et au beau livre Le geste et la parole des métiers d’art, paru au Cherche midi en 2004.

Certains de ses poèmes figurent dans l’anthologie Les jeunes poètes français et francophones, parue chez Jean-Pierre Huguet éditeur en 2004. D’autres ont été retenus pour une anthologie de la poésie française publiée par Jean Orizet au Cherche midi en 2004.

Elle écrit par ailleurs des chansons pour divers artistes, anime des rencontres littéraires à la librairie La Terrasse de Gutenberg à Paris et a créé un site où l'on peut lire ses propres textes mais aussi découvrir les œuvres en mots ou en images de ses nombreux invités. En 2006, la revue L'Indicible frontière a publié un entretien avec elle, réalisé par Laurent Bourdelas, dans son numéro spécial "La Peau des femmes", à propos de "Mort et vie de Lili Riviera".

Elle est membre de la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Léa et les Voix, Nicolas Philippe/L’embarcadère, 2002
  • Les Mémoires d'un arbre, Le cherche midi éditeur, 2002
  • Chez eux, Phébus, 2004
  • Mort et Vie de Lili Riviera, Phébus, 2005.
  • La mère horizontale, Albin Michel, 2008.
  • Le jour où Lania est partie, Nathan Poche, 2008.
  • Et qu'on m'emporte, Albin Michel, 2009
  • J’aime pas dire bonjour !, illustrations de Boll, coll. « Lampe de poche », Grasset, 2010
  • L'invention du désir, Éditions du Chemin de Fer, 2010
  • À défaut d’Amérique, Actes Sud, 2012 - Prix du roman métis des lycéens
  • Je suis un arbre, Actes Sud, 2013
  • Feu pour feu, Actes Sud, 2014
  • Je dansais, Grasset, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La charte des auteurs & des illustrateurs », sur repertoire.la-charte.fr (consulté le 5 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]