Carl Hoeft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carl Hoeft

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Carl Henry Hoeft
Naissance
à Auckland (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,84 m (6 0)
Position pilier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1994-1995
1996-2005
1997-2005
2005-2011
2011
Thames Valley
Otago
Highlanders
Castres olympique
Stade toulousain
37 (?)[1]
70 (?)[1]
98 (?)[1]
139 (10)[2]
9 (0)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1998-2003Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande30 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2014-Chiefs (avants)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 5 mars 2018.

Carl Henry Hoeft, né le à Auckland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais qui a joué 31 fois avec les All-Blacks de 1998 à 2003 évoluant au poste de pilier. Il a évolué au Castres olympique de 2005 à 2011. Il évoluait au Stade Toulousain comme joker "coupe du monde".

Biographie[modifier | modifier le code]

Hoeft débute au haut niveau avec les scolaires de Nouvelle-Zélande (1992), avec Jonah Lomu, Jeff Wilson et Carlos Spencer. Il joue ensuite avec l’équipe de Nouvelle-Zélande des moins de 21 ans, avec, à ses côtés en première ligne, Kees Meeuws et Anton Oliver, avec lesquels il joue souvent dans l’équipe des Otago Highlanders et les Blacks. Il débute en NPC avec l’équipe de Thames Valley en 1994[1]. Il reste deux saisons puis rejoint l'équipe provinciale d'Otago en 1996. L'année suivante, il fait ses débuts dans le Super 12 avec les Highlanders. Il obtient sa première cape avec les All-Blacks en juin 1998 à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Angleterre. Il dispute la coupe du monde de rugby 1999 où les All-Blacks terminent quatrièmes. En 2002, il est en concurrence au poste de pilier avec Joe McDonnell. Il dispute son dernier test match lors de la petite finale pour la troisième place de coupe du monde 2003 gagnée contre l'équipe de France en novembre 2003.

En 2005, il rejoint la France et s'engage avec le Castres olympique pour deux saisons[3]. Il y reste six années puis signe un contrat avec le Stade toulousain comme joker coupe du monde au mois de mai 2011[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En province[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de Nouvelle-Zélande le contre l'équipe d'Angleterre.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En province[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 30 sélections (+1 sélection non officielle)
  • Sélections par année : 4 en 1998, 10 en 1999, 6 en 2000, 7 en 2001, 3 en 2003,

En coupe du monde :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Carl Hoeft », sur stats.allblacks.com, NZRU (consulté le 23 mai 2011)
  2. a et b « Hoeft Carl », sur www.itsrugby.fr (consulté le 12 octobre 2011)
  3. ean-Moise Dubourg, « Transferts : Carl Hoeft à Castres », sur www.rugby365.fr, (consulté le 23 mai 2011)
  4. « Hoeft à Toulouse », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 23 mai 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]