Carisbrook

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carisbrook (Australie).
Carisbrook
Carisbrook.jpg

The House of Pain

Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Début de construction
1881
Ouverture
1883
Fermeture
2011
Démolition
2013
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Carisbrook Ground Company
Administration
Carisbrook Ground Company
Équipement
Surface
pelouse naturelle
Capacité
29 000 [1]
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Nouvelle-Zélande
voir sur la carte de Nouvelle-Zélande
Red pog.svg

Carisbrook est un ancien stade de la ville de Dunedin en Nouvelle-Zélande, stade consacré essentiellement au rugby mais aussi utilisé pour d'autres compétitions (cricket, football et motocross). Carisbrook a également accueilli un concert de Joe Cocker et des concerts d'avant-match dans les années 1990.

Il est situé à deux miles au sud-ouest du centre-ville de Dunedin, dans la banlieue, à Caversham.

Construit dans les années 1870, il a d'abord connu une rencontre internationale de cricket en 1883, quand Otago a accueilli une équipe de Tasmanie. Depuis 1908, il accueille des matchs internationaux de rugby à XV et des rencontres internationales de cricket depuis 1955.

Le , l'équipe de Nouvelle-Zélande de football dispute face à l’Australie sa première rencontre internationale. Lors de ce match, disputé sous la pluie devant 10 000 spectateurs , les Néo-Zélandais l'emportent sur le score de trois buts à un[2].

Il est utilisé principalement par l'équipe de rugby à XV d'Otago qui joue dans le championnat NPC et par les Highlanders qui disputent le Super 14.

Il est également régulièrement utilisé par l'équipe de Nouvelle-Zélande. Celle-ci y dispute 36 test matchs, depuis une victoire 32 à 5 face aux Lions le devant 23 000 spectateurs jusqu'au match du face aux Français[3]. Après la défaite face aux Français en 2009, les All Blacks jouent finalement deux autres tests, face aux Gallois le lors d'une victoire 42 à 9[4], puis l'année suivante, le face aux Fidji, victoire 60 à 14[5]. Les All Blacks subissent cinq défaites dans ce stade, la première, 6 à 3, face aux Lions lors de la tournée de 1930, puis 9 à 3 face à ce même adversaire lors de la tournée de 1971, 23 à 15 en face à l'Australie, avant deux défaites consécutives, 30 à 28 face aux Springboks en 2008, première défaite en huit confrontations, et 27 à 22 face aux Français[3]. les All Blacks jouent d'autres rencontres qui n'ont pas le statut de test-match, en 1923 et 1928 face à la Nouvelle-Galles du Sud, lors d'une défaite face aux All Blacks juniors en 1973, et sous le nom New Zealand XV, face à l'Argentine[3].

Trois autres test-matchs se droulent dans ce stade. Ils se déroulent dans le cadre de la 1987 et opposent l'Irlande au Canada, victoire 46 à 19 des Irlandais, l'Italie aux Fidji, victoire 18 à 15 des Italiens et l'Écosse à la Roumanie, victoire 55 à 28 des Écossais[3].

En 2011, Carisbrook est fermé et remplacé par le Forsyth Barr Stadium.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) www.orfu.co.nz
  2. (en) « First "soccer" test », New Zealand Herald, vol. LIX, no 18 120,‎ , p. 9 (ISSN 1170-0777, lire en ligne).
  3. a, b, c et d (en) Hayden Meikle, « Rugby: All Black history at Carisbrook », sur odt.co.nz,‎ .
  4. (en) Toby Robson, « New Zealand farewell the House of Pain in style », sur smh.com.au,‎ .
  5. (en) « Rusty All Blacks defeat Fiji but have plenty to work on for World Cup », sur theguardian.com,‎ .

Lien externe[modifier | modifier le code]