Car sauvage est le vent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wild is the wind.
Car sauvage est le vent
Titre original Wild Is the Wind
Réalisation George Cukor
Scénario Arnold Schulman
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Hall Wallis Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 114 minutes
Sortie 1957

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Car sauvage est le vent (Wild Is the Wind) est un film américain réalisé par George Cukor, sorti en 1957.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gino, quadragénaire d’origine italienne devenu un florissant propriétaire terrien et éleveur de moutons de l’État du Nevada, ne s’est jamais remis de la mort de sa femme Rossana. C’est pour cela qu’il a demandé par correspondance à Gioia, sœur de la défunte, de devenir sa femme sans toutefois l’avoir jamais rencontrée, car celle-ci vit en Italie. Gioia répond par l’affirmative et Gino va en Italie où il l’épouse puis revient avec elle au ranch familial. On comprend qu’il cherche un substitut à sa très regrettée première femme et incite d’ailleurs Gioia à se comporter comme la défunte. Or elle ne ressemble en rien à sa sœur, ni physiquement ni comme une femme discrète et soumise... Elle se confronte fréquemment à Gino malgré l’affection qu’elle éprouve pour lui alors qu’il ne lui témoigne qu’une triviale attention les moments où il ne la confond pas avec la défunte. Un jour, découvrant que Gino s’apprête à abattre des chevaux sauvages sous le prétexte qu’ils nuisent à ses cultures, Gioia s’interpose en s’approchant plus particulièrement d’un cheval noir en lequel elle voit sa propre témérité. Ce comportement déstabilise Gino, mais, en revanche, séduit le jeune berger Basque Bene que Gino a recueilli enfant et qu’il considère comme son fils. Comme Gino régente la vie de tout un chacun dans son ranch (son frère Alberto et sa belle-sœur Teresa cohabitent également avec lui), il a déjà statué que Bene épousera sa fille Angela qui poursuit ses études à Boston. Gino, qui s’absente souvent pour négocier sa production de laine, a entre-temps chargé Bene de dresser le fameux cheval noir réclamé par Gioia et d'aider celle-ci à parfaire son anglais. Bene n’a pas encore trente ans, mais est de plus en plus attiré par Gioia bien qu’elle ait dépassé la quarantaine. Elle repousse ses avances, mais finit par céder, déçue de ne pas recevoir l’affection qu’elle attendait de Gino. Pendant que ce dernier est parti chercher sa fille, ayant décrété qu’était venu le moment de la fiancer à Bene, celui-ci se prépare à révéler à Gino qu’il aime Gioia et veut partir avec elle. Il n’aura pas à le faire, car Gino surprend les amants en train de comploter. Bene culpabilise alors envers celui qui l’a élevé et renonce à Gioia. Il quitte définitivement le ranch et il ne reste plus à Gioia qu’à regagner l’Italie. Alors qu’elle s’apprête à monter dans l’avion, Gino vient lui demander de rester afin de donner à leur couple une chance de perdurer...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Remake du film Furia (it) avec Isa Pola, Rossano Brazzi et Gino Cervi (1947). À l'origine, Anna Magnani n'accepta de participer au projet de Car sauvage est le vent qu'à la condition que la production américaine s'inspire de ce film italien précédemment réalisé par Goffredo Alessandrini, son premier mari. Mais le scénario final s'en est sensiblement éloigné[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]