Capitalia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Capitalia S.p.A.

Création 2002
Dates clés 2007 incorporation dans Unicredit
Disparition 2007
Forme juridique Société anonyme
Siège social Rome
Drapeau d'Italie Italie
Direction Cesare Geronzi (Président)
Matteo Arpe (Directeur Général)
Actionnaires UniCreditVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Banque
Société mère Unicredit
Effectif 28 264
Site web capitalia.it

Capitalia est un groupe bancaire créé en à la suite de la fusion-absorption de Bipop-Carire par Banca di Roma. Le groupe basé à Rome est devenu le quatrième groupe bancaire italien, et le troisième acteur de l'assurance-vie italienne après la création d'une filiale commune avec la branche assurance du groupe Fiat, Toro Assicurazioni (it).

Histoire[modifier | modifier le code]

La Banca di Roma était elle-même née en 1992 de la fusion de deux grandes banques historiques de l'Italie : le Banco di Santo Spirito fondé en 1605 par le Pape Paul V et du Banco di Roma ainsi que de la Cassa di Risparmio di Roma.

En , suite à l'affaire Parmalat, la banque Capitalia annonce un programme de remboursement de ses clients désabusés, un programme de 60 millions d'euros. Les pertes sont estimées à 484 millions d'euros pour la banque. Calisto Tanzi, alors président de Parmalat, accuse Cesare Geronzi, alors président de Capitalia, de l'avoir forcé à acheter plusieurs sociétés à des prix surgonflés[1].

En mai 2007, Capitalia est rachetée par le groupe Unicredit, le principal groupe bancaire italien, pour 22 milliards d'euros. Cette opération a fait monter la capitalisation du groupe Unicredit à 100 milliards d'euros, juste derrière le leader européen HSBC[2],[3].

Filiales[modifier | modifier le code]

Actionnariat avant le rachat par Unicredit[modifier | modifier le code]

  • ABN AMRO : 7.68%
  • Fondazione Cassa di Risparmio di Roma : 7.186%
  • Fondazione Manodori : 3.884%
  • Libian Arab Foreign Bank : 5.000%
  • Premafin Finanziaria (Fondiaria Sai) : 3.110%
  • Regione Siciliana : 3.357%
  • Generali : 2.350%
  • Fondazione Banco Di Sicilia : 3.227%
  • Banque Cariverona : 2,208%
  • Jp Morgan Chase & Co Corporation : 2.001%

Données communiquées à la Consob avant l'absorption par Unicredit en 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Skimming off the cream », sur Economist.com, (consulté le 25 octobre 2017)
  2. (en) Adrian Michaels, « UniCredit buys Capitalia for €22bn », sur Ft.com, (consulté le 24 octobre 2017)
  3. (es) Enric Gonzàlez, « Unicredit y Capitalia se fusionan y crean el segundo banco europeo », sur Elpais.com, (consulté le 25 octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]