Camp de concentration Erika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le camp de concentration Erika (néerlandais : Kamp Ommen[1] allemand : Arbeitseinsatzlager Erika)[1] était un camp de concentration nazi pendant la Seconde Guerre mondiale[2],[3]. Le camp était situé près de Ommen. Le camp était principalement affecté à l'emprisonnement de prisonniers hollandais condamnés pour marché noir et actes de résistance aux autorités d'occupation. Seulement huit Juifs ont été emprisonnés dans le camp.

Le camp était tristement célèbre pour le comportement brutal de ses gardiens conduisant les juges néerlandais à refuser d'y envoyer des condamnés en 1943. Le camp a été transformé en un Arbeitserziehungslager surtout pour ceux qui refusaient les travaux forcés. À l'automne 1944 il est redevenu un camp pénal. Le camp est libéré le .

Herbertus Bikker aussi connu comme le « Boucher d'Ommen » (néerlandais : De Beul van Ommen) était un membre de la Waffen-SS. Dans cette fonction, il a servi comme gardien de la prison et du camp Erika. Il obtint son surnom en raison de son comportement brutal avec les prisonniers.

De 1945 à 1946, le camp est utilisé pour la détention des Hollandais qui avaient collaboré avec l'occupant allemand[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Kamp Ommen », sur KampArchieven.nl (consulté le 16 novembre 2016)
  2. (nl) « Artiekelen over kamp Erika », sur Oud Ommen (consulté le 16 novembre 2016)
  3. (nl) « Ommen, monument 'Kamp Erika' », sur Nationaal comité 4 en 5 mei (consulté le 16 novembre 2016)
  4. (nl) Guusta Veldman, Knackers achter prikkeldraad : kamp Erika bij Ommen, 1941-1945, (ISBN 90-5345-037-8)