Caca (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caca.

Caca est une déesse romaine du foyer et du feu[1]. Elle a progressivement cédé sa place face au culte grandissant de Vesta.

Son frère Cacus, fils de Vulcain, crachant feu et fumée[2], vole huit bœufs du troupeau de Géryon, placés sous la garde de Hercule. Cacus les cache dans son antre, mais Caca trahit son frère en révélant à Hercule le lieu où il est caché. Hercule retrouve les bêtes et tue alors le géant. En récompense, Caca reçoit un culte, et on entretient en son honneur un feu perpétuel, comme pour la déesse Vesta[3].

On a vu dans Cacus une forme de Vulcain qui a pour double humain Horatius Coclès. La forme Cāca a un équivalent exact dans le vieil-indien shākhā- et ses correspondants iraniens « branche ». Jean Haudry pose ainsi un couple de formes *khākh-o- « branche mâle », *khākh-ā- « branche femelle » désignant les deux parties principales d'un foret à feu, Caca étant le foyer et donc une forme première de Vesta[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Déesses Romaines.
  2. a et b <Jean Haudry, Le feu dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2016 (ISBN 978-8872523438), p.239-241
  3. Cacus sur le site Cosmovision.