Caca (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caca est une déesse romaine du foyer et du feu[1]. Elle a progressivement cédé sa place face au culte grandissant de Vesta.

Son frère Cacus, fils de Vulcain, crachant feu et fumée[2], vole huit bœufs du troupeau de Géryon, sous la garde de Hercule après son dixième travail. Cacus les cache dans son antre, mais Caca trahit son frère en révélant à Hercule le lieu où il est caché. Hercule retrouve les bêtes et tue alors le géant. En récompense[réf. nécessaire], Caca reçoit un culte, et on entretient en son honneur un feu perpétuel, comme pour la déesse Vesta[3].

On a vu dans Cacus une forme de Vulcain qui a pour double humain Horatius Coclès. La forme Cāca a un équivalent exact dans le vieil-indien shākhā- et ses correspondants iraniens « branche ». Jean Haudry pose ainsi un couple de formes *khākh-o- « branche mâle », *khākh-ā- « branche femelle » désignant les deux parties principales d'un foret à feu, Caca étant le foyer et donc une forme première de Vesta[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Déesses Romaines.
  2. a et b Jean Haudry, Le feu dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2016 (ISBN 978-8872523438), p.239-241
  3. Cacus sur l'encyclopédie en ligne Imago Mundi.

Liens externes[modifier | modifier le code]