CR7 (galaxie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cosmos Redshift 7
Image illustrative de l’article CR7 (galaxie)
CR7 vue par le télescope Subaru.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sextant
Ascension droite (α) 10h 00m 58,005s[1]
Déclinaison (δ) +01° 48′ 15,251″ [1]

Localisation dans la constellation : Sextant

(Voir situation dans la constellation : Sextant)
Sextans IAU.svg
Astrométrie
Distance ∼12,9 milliards d'a.l. (∼3,96 Gpc)[2]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Émetteur Lyman-alpha[1]
Découverte
Désignation(s) COSMOS Redshift 7, Galaxy Cosmos Redshift 7, Galaxy CR7, CR7
Liste des objets célestes
Vue d'artiste de CR7.

La galaxie CR7 (Cosmos Redshift 7) est une galaxie de la constellation du Sextant. Située à 12,9 milliards d'années-lumière de la Terre, c'est l'émetteur Lyman-alpha le plus lumineux découvert à ce jour[1] et l'une des galaxies les plus lointaines (et donc l'une des plus vieilles) jamais observées. En juin 2015, une publication y fait état de la découverte, pour la première fois, d'étoiles de population III[1],[2],[3],[4],[5],[6]. Avant ces travaux, l'existence de ces étoiles, formées peu après le Big Bang et constituées uniquement d'éléments légers (hydrogène, hélium principalement) n'était que théorique. Pour réaliser cette étude, les astronomes ont utilisé des instruments des VLT, Keck et du télescope spatial Hubble[1].

Son nom est inspiré du footballeur portugais Cristiano Ronaldo, souvent surnommé CR7[3],[7].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Cosmos Redshift 7 » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e et f (en) David Sobral, Jorryt Matthee, Behnam Darvish, Daniel Schaerer, Bahram Mobasher, Huub J. A. Röttgering, Sérgio Santos et Shoubaneh Hemmati, « Evidence For POPIII-Like Stellar Populations In The Most Luminous LYMAN-α Emitters At The Epoch Of Re-Ionisation: Spectroscopic Confirmation », The Astrophysical Journal,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 17 juin 2015)
  2. a et b Dennis Overbye, « Astronomers Report Finding Earliest Stars That Enriched Cosmos », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2015)
  3. a et b (en) Staff, « ESO1524 — Science Release - Best Observational Evidence of First Generation Stars in the Universe », European Southern Observatory, (consulté le 17 juin 2015)
  4. (en) Staff, « Brightest galaxy and first-generation stars », Earth & Sky, (consulté le 17 juin 2015)
  5. (en) Iqbal Pittalwala, « Astronomers Find Best Observational Evidence of First Generation Stars in the Universe », Université de Californie à Riverside, (consulté le 17 juin 2015)
  6. « Dans la galaxie CR7 se nichaient les premières étoiles de l’univers », sur Futura-Sciences, (consulté le 29 juin 2015)
  7. (en) « Cristiano Ronaldo: CR7 name given to discovered galaxy », sur bbc.com, (consulté le 21 juin 2016)