CORPAC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corporación Peruana de Aeropuertos y Aviación Comercial

Création 25 juin 1943
Siège social Drapeau du Pérou Lima Voir et modifier les données sur Wikidata (Pérou)
Activité Transport aérien
Produits Services et gestion aéroportuaire
Site web www.corpac.gob.pe

La Société Péruvienne des Aéroports et de l'Aviation Civile (CORPAC) (en espagnol : Corporación Peruana de Aeropuertos y Aviación Comercial) est une société de gestion d'infrastructure aéroportuaire qui exploite les aéroports péruviens.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Corporación Peruana de Aeropuertos y Aviación Comercial est fondée le 25 juin 1943 comme entreprise d'État (décret législatif n° 99 - Loi CORPAC S.A) par le gouvernement de Manuel Prado Ugarteche[1].

Le 30 décembre 1965, le CORPAC inaugure l'ouverture de l'aéroport international Jorge-Chávez[1].

En 1981, l'entreprise ouvre son capital au secteur privé[1].

Le 14 février 2001, la CORPAC perd la gestion de l'aéroport international Jorge-Chávez. Entre 2006 et 2008, la CORPAC perd la gestion d'une dizaine d'aéroports : Tumbes, Talara, Chachapoyas, Tarapoto, Iquitos, Pucallpa, Anta-Huaraz, Trujill, Cajamarca, Pisco, Chiclayo et Piura[1].

En février 2014, des soupçons de détournements sur le budget de 44 millions de sols péruviens (13 millions d'euros) destiné à la construction de la nouvelle maison-mère de la CORPAC mobilisent la justice financière du pays[2]. Le 30 octobre 2015, le gouverneur de la région de Callao Félix Moreno et 16 autres personnes sont condamnées à 11 ans de prison pour collusion dans la conduite du projet de construction[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (es) « Nuestra historia », sur Corpac.gob.pe (consulté le 26 mars 2017)
  2. (es) « Corpac: hallan indicios de corrupción en construcción de sede », sur Elcomercio.pe, (consulté le 26 mars 2017)
  3. (es) « Fiscalía pidió 11 años de cárcel para Félix Moreno por construcción inconclusa de sede de Corpac », sur Peru21.pe, (consulté le 26 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]