Pucallpa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pucallpa
Puka Allpa, May Ushin
Blason de Pucallpa
Héraldique
Drapeau de Pucallpa
Drapeau
Pucallpa
Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Région Ucayali
Province Coronel Portillo
Maire Jorge Ulises Saldaña Bardales
Code postal UCA 01
Démographie
Gentilé Pucallpino(a), Pucallpeño(a)
Population 204 772 hab. (2007)
Densité 7 061 hab./km2
Géographie
Coordonnées 8° 22′ 59″ sud, 74° 33′ 00″ ouest
Altitude 154 m
Superficie 2 900 ha = 29 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pérou
Voir sur la carte administrative du Pérou
City locator 14.svg
Pucallpa
Liens
Site web http://www.municportillo.gob.pe

Pucallpa (du quechua puka hallpa, et du shipibo: May Ushin « terre rouge » en référence au sol argileux ) est une ville de l'Amazonie péruvienne construite sur les rives de l'Ucayali.

Pucallpa est la capitale de la région d'Ucayali et a une population de plus de 200 000 habitants. Pucallpa est située à 155 mètres d'altitude. Elle est le plus grand port fluvial sur l'Ucayali.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Pucallpa se situe dans le département de Ucayali au bord du fleuve du même nom. En pleine forêt amazonienne, la ville se situe à 154 m d'altitude. Subissant toute l'année un climat tropical chaud, la température moyenne est de 26 °C, avec des pics pouvant atteindre 34 °C aux jours les plus chauds. Pendant les mois d'octobre à décembre s'abattent d'importantes précipitations. La température moyenne peut descendre jusqu'à 21,5 °C. Le niveau des précipitations en une année peut atteindre 1 570 mm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pucallpa a été colonisée vers 1840 par les missionnaires franciscains, ils ont fondé des familles avec le groupe ethnique «sipibo-conibo». Pendant plusieurs décennies Pucallpa est restée avec le statut de petite ville éloignée du pays par la cordillère des Andes . Pucallpa a été fondée dans la fin du 19ème siècle lors de la fièvre du caoutchouc (ce fut la majeure croissance économique que le pays ait connu).

En 1945, Pucallpa est connectée au réseau national d'autoroutes, ce qui fut profitable à la commercialisation de produits régionaux au reste du pays  

Organisation politique[modifier | modifier le code]

Communications[modifier | modifier le code]

La ville est un important port fluvial. Grâce au fleuve Ucayali, elle communique avec Iquitos puis d'autres villes du bassin amazonien (Leticia, Manaus, Santarem, Belém...) Pucallpa est le point final de la route Federico Basadre. C'est une voie importante qui relie la ville à Lima. Ainsi Pucallpa est la seule ville de la selva qui jouit d'une route directe jusqu'à la capitale et le reste du pays. Elle est une artère vitale dans le commerce du bois. Pucallpa possède l'un des aéroports les plus importants de la région (Aéroport international FAP Captain David Abensur Rengifo) accueillant des avions venus de Lima, Iquitos, Tarapoto, des quelques villes et localités isolées de la région ainsi que du Brésil.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Laguna de yarinacocha

La laguna de yarinacocha, à 7 km de Pucallpa est un méandre de l'Ucayali. Son nom vient de "Yarina" qui est le nom commun du palmier à ivoire (Phytelephas macrocarpa) autrefois très abondante dans la région. C'est un lieu de loisirs pour les habitants de Pucallpa et des touristes. Il est possible d'y pratiquer de multiples activités aquatiques (natation, pêche, ski nautique, ...)

La Plaza de Armas (place des armes)

La plaza de Armas est la place principale de Pucallpa, aux alentours il y a de nombreux commerces et restaurants, on y trouve également la mairie et la Catedral de la Immaculada Concepción. Cette place est verdoyante, dominée par un obélisque de 25 mètres de hauteur, des artistes y peignent des symboles indigènes. C'est aussi un lieu de rassemblement pour les habitants lors des fêtes culturelles comme la fête de l'indépendance le 28 juillet.