CCCP Fedeli alla linea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis CCCP (groupe))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCCP.
CCCP Fedeli alla linea
Description de cette image, également commentée ci-après

Giovanni Lindo Ferretti.

Informations générales
Surnom MitropaNK
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre musical Punk rock[1],[2], post-punk, new wave[2],[3], rock alternatif[3]
Années actives 19821990
Labels Attack Punk Records, Virgin Records, PolyGram
Site officiel www.cccp-fedeliallalinea.it

CCCP Fedeli alla linea, également abrégé CCCP, est un groupe de punk rock italien. Formé en 1982, ce groupe, qui se rattache à la mouvance punk du rock italien, est très militant tout au long da sa carrière. Son nom, CCCP, provient du sigle russe désignant l'Union soviétique. Les deux leaders du groupe sont le chanteur Giovanni Lindo Ferretti et le guitariste Massimo Zamboni. Il est considéré comme l'un des groupes important d'Italie des années 1980[1],[2],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines (1981–1983)[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe commence à Berlin en 1981[5], où Giovanni Lindo Ferretti et Massimo Zamboni se rencontrent pour la première fois. Le premier avait fait partie du mouvement d'extrême-gauche Lotta Continua.

Ferretti, Zamboni, et Zeo Giudici, respectivement au chant, à la guitare et à la batterie, forment initialement un groupe appelé MitropaNK. Avec cette formation, au cours des derniers mois de 1982, ils se rebaptisent CCCP Fedeli alla Linea, au retour d'un autre voyage à Berlin, et après un concert à Carpi sous le nom provisoire de Ex MitropaNK[5]. En quelques mois, le batteur quitte le groupe et est remplacé par une boite à rythmes[6]. Au cours de cette période, leur salle de répétition devient un centre de toute créativité qui leur permettra de façonner leur image, esthétique et style musical.

Après le départ de Zeo Giudici et l'arrivée de Ringo de Palma en 1989, CCCP ne joue qu'une seule fois sur scène avec un batteur le 1er mai 1983, au Castelnovo ne' Monti]], avec Mirka « il Capo » Morselli. Le trio commence à jouer dans les clubs et festivals en Émilie ; entre novembre et décembre 1983, il reviennent en Allemagne[7], en particulier à Berlin, dans des endroits comme le Kob et le Spectrum[8]. Au printemps-été 1984, le groupe fait appel à Annarella Giudici et Danilo Fatur[6]. Puis arrive Silvia Bonvicini aux chœurs.

Ortodossia (1984–1985)[modifier | modifier le code]

Giorgio Canali.

En 1984, le groupe publie son premier EP, Ortodossia[6], produit par le label indépendant bolognais Attack Punk Records. Il comprend trois singles Live in Pankow, Spara Jurij et Punk islam. L'année suivante sort une suite intitulée Ortodossia II qui comprend la chanson Mi ami?. En 1985 sort l'EP Compagni, cittadini, fratelli, partigiani, qui comprend quatre nouvelles chansons[6] (Militanz, Sono come tu mi vuoi, Morire, Emilia paranoica).

Ils décident de changer de nom au moment de l'effondrement de l'Union soviétique en 1989. Le groupe devient alors CSI (Consorzio Suonatori Indipendenti).

Affinità-divergenze (1985–1988)[modifier | modifier le code]

En 1985 sort le premier album studio du groupe, Affinità-divergenze fra il compagno Togliatti e noi. L'album est considéré par la presse spécialisée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre du rock italien[9], ainsi qu'un grand pas dans l'histoire du punk en Europe. Il contient des versions remixées de Mi ami? et Emilia paranoica, et les chansons Trafitto, Io sto bene et Morire. L'album est très bien vendu, et le groupe effectue, peu après, un changement majeur ; Ferretti et ses partenaires signent un contrat avec Virgin Records[6], puis abandonnent Attack Punk Records, avant de se rebaptiser CCCP Fedeli alla Lira en 1989[10].

Séparation (1989–1990)[modifier | modifier le code]

Leur troisième album, Canzoni preghiere danze del II millennio - Sezione Europa, comprend des sonorités plus électroniques[6]. En 1990, le groupe annonce sa séparation.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Ortodossia
  • 1985 : Affinita' Divergenze
  • 1987 : Socialismo e Barbarie
  • 1989 : Canzoni, Preghiere, Danze del II Millennio
  • 1990 : Epica, Etica, Etnica, Pathos
  • 1993 : Ko' de Mondo
  • 1996 : Linea Gotica
  • 1997 : Tabula Rasa Elettrificata
  • 2012 : Essential

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) Alberto Campo. Nuovo? rock?! italiano!: una storia, 1980-1996.. Giunti, 1996. (ISBN 978-88-09-20999-2). page 31.
  2. a, b et c (it) Riccardo Bertoncelli. « CCCP Fedeli alla linea ». In 24.000 Dischi. Baldini Castoldi Dalai, 2006. (ISBN 88-6018-151-8).
  3. a et b (it) « CCCP », sur Scaruffi.com (consulté le 3 novembre 2009).
  4. (it) Cccp / Csi - biografia, recensioni, discografia, foto :: OndaRock
  5. a et b (it) Alberto Campo, Fedeli alla linea. Dai CCCP ai CSI. Giunti, 1997, (ISBN 8-80903-919-X).
  6. a, b, c, d, e et f (it) « Cccp/Csi » (consulté le 3 novembre 2009).
  7. (it) « Band-CCCP », sur Rocklab.it (consulté le 3 novembre 2009).
  8. (it) Umberto Negri, a cura di Ermanno Guarneri, Io e i CCCP. Una storia fotografica e orale, Milan, Shake edizioni, 2010. (ISBN 978-88-88865-40-9).
  9. (it) « CCCP-1964-1985 Affinità-divergenze Tra Il Compagno Togliatti E Noi - Del Conseguimento Della Maggiore Età », sur Ondarock.it (consulté le 3 novembre 2009)
  10. (it) G. Lindo Ferretti e Massimo Zamboni, Fedeli alla linea. Dai CCCP ai CSI, Giunti, Firenze-Milano, 1997, page 58.