Buchuti Gourguenidzé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Buchuti Gourguenidzé
Gurgenidze 1995 Bad Liebenzell.jpg
Gourguenidzé en 1995.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
TbilissiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
ბუხუტი გურგენიძეVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
ბუხუტი გურგენიძეVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Titres aux échecs
Maître des sports de l'URSS (jeu d'échecs) (d) (depuis ), maître international d'échecs (depuis ), grand maître international (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Elo
2 108 ()
2 101 ()
2 163 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Entraîneur émérite de l'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Buchuti ou Ivanovitch Gourguenidzé ou Gourgenidzé est un joueur d'échecs géorgien, géologue de profession[1]. né le à Surami (Kartlie intérieure) et mort le à Tbilissi. Champion de Géorgie à douze reprises, il reçut le titre de Grand maître international en 1970. Il fut l'entraîneur des joueuses géorgiennes Maïa Tchibourdanidzé et Nana Alexandria.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Gourguenidzé fut champion de Géorgie en 1955 (après un match de départage contre Chichov), puis huit fois de suite de 1958 à 1965 (ex æquo avec Djindjikhachvili en 1965), puis en 1968, 1970 (Tal, qui jouait hors-concours remporta le tournoi) et 1973.

Il disputa neuf finales du championnat d'URSS d'échecs (en 1957, 1958, 1959, 1960, novembre 1961, 1966-1967, 1967, 1968-1969 et 1985). Il finit septième, ex æquo avec Efim Geller du championnat (qui était aussi un tournoi zonal) en 1958[1].

Gourguenidzé remporta les tournois de

Il représenta l'Union soviétique lors des olympiades universitaires de :

Il remporta la médaille d'or par équipe en 1957 et 1958, et la médaille d'argent par équipe en 1959 et 1960.

En 1993, il termina deuxième du championnat du monde d'échecs senior, à égalité de points avec le vainqueur Mark Taïmanov.

Contributions à la théorie des ouvertures[modifier | modifier le code]

Le nom de Gourguenidzé a été donné à plusieurs variantes[2] :

  • dans la défense sicilienne :
    • 1. e4 c5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 g6 4. O-O Fg7 5. Te1 e5 6. b4, joué contre Fourman lors du championnat d'URSS 1967 ;
    • 1. e4 c5 2. Cf3 Cc6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 g6 5. c4 (système Maroczy), 5... Cf6 6. Cc3 Cxd4 7. Dxd4 d6, joué contre Kérès lors du championnat d'URSS 1959 ;
  • dans la défense Caro-Kann : 1. e4 c6 2. d4 d5 3. Cc3 g6, après que Gourguenidzé ait expérimenté 3... b5 dans les années 1960 ;
  • dans la défense Robatsch : 1. e4 g6 2. d4 Fg7 3. Cc3 c6 4. f4 d5 5. e5 h5, joué contre Klovans en 1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, , 2e éd. (ISBN 0-19-866164-9), p. 163
  2. (en) David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, , 2e éd. (ISBN 0-19-866164-9), p. 164

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.