Broughton Station

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Broughton Station
Broughton Station (village) 01.jpg
Vue du village vers le sud.
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Municipalité régionale
Municipalité
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg

Broughton Station est un village du Québec sur la limite des territoires des municipalités de Saint-Pierre-de-Broughton, Sacré-Cœur-de-Jésus et Adstock dans la MRC des Appalaches et dans la région administrative de la Chaudière-Appalaches.

Toponyme[modifier | modifier le code]

La première particule du nom fait référence au canton de Broughton, qui lui-même pourrait rappeler un toponyme d'Angleterre, où on compte une vingtaine de lieux portant le même nom. L'hypothèse voulant que le nom Broughton réfère au navigateur William Robert Broughton est parfois évoquée, mais est « peu probable » puisque ce dernier est jeune et compte peu de voyages à son actif lorsque son patronyme apparaît sur les cartes de la région, vers 1795[1].

L'ajout de la particule Station rappelle la présence d'une gare de chemin de fer du Québec Central[1].

Le village est un temps désigné sous le nom de Leeds ou Leeds Station afin d'éviter la confusion avec East Broughton Station, alors que le bureau de poste conserve le nom Broughton Station[1],[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé au pied du Grand Morne.

Situation[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans la MRC des Appalaches, entre Thetford Mines et East Broughton. Fait particulier, il partage son territoire entre trois municipalités : Saint-Pierre-de-Broughton, Sacré-Cœur-de-Jésus et Adstock[3].

La superficie de son aire d'urbanisation est de 14 ha[4].

Topographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans les Appalaches, sur un plateau caractérisé par des buttes et des replats. La forêt qui l'entoure est mixte, constituée à la fois de conifères et de feuillus[3].

Le Grand Morne, au pied duquel est situé le village, agit comme repère visuel[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de station fournissant des données climatiques de façon continue à Broughton Station. Une station située à 10 km au nord-ouest fournit des données pour le hameau[5].

Saint-Pierre-de-Broughton
Normales climatiques 1981 - 2010
(46° 14′ 46″ N, 71° 12′ 35″ O, altitude 375 m ; 10,0 km au nord-ouest)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −17,6 −15,1 −9,9 −1,8 4,4 9,7 12,5 11,4 7 1,3 −4,4 −12,3 −1,2
Température moyenne (°C) −12,5 −9,8 −4,7 3,3 10,3 15,4 17,7 16,8 12,2 5,7 −0,5 −7,8 3,8
Température maximale moyenne (°C) −7,3 −4,5 0,6 8,5 16,3 21,2 23,1 22,2 17,4 10,3 3,4 −3,5 9
Précipitations (mm) 77,6 69,1 83,8 85,1 97,8 119,2 134,9 129,9 99,8 112,3 101 94,7 1 205,1
dont pluie (mm) 21,4 16,6 32,5 65,6 97,2 119,2 134,9 129,9 99,8 106,1 70,4 33,5 927,1
dont neige (cm) 57,3 54,2 49,8 19,4 1,5 0 0 0 0 6,2 32,9 66,9 288,1
Source : Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques[6]

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

L'église est construite en 1891.

Bien que la majorité de la localité fasse partie de la municipalité de Saint-Pierre-de-Broughton, certaines habitations sur le chemin Sacré-Cœur font partie de la paroisse de Sacré-Cœur-de-Jésus à l'est et de la municipalité d'Adstock à l'ouest[Note 1],[3].

Le village comprend des résidences, un commerce et un lieu de culte. De 1986 à 2002, il ne s'y construit aucune résidence[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1945, Broughton Station a une vocation résolument agricole.

Le village de Broughton Station s'est développé autour de la gare de chemin de fer du Québec Central, reliant Lévis à Sherbrooke. La gare est construite en 1880[3], puis une église, la chapelle Sainte-Anne, est construite en 1890 et 1891 afin de desservir les habitants[7].

La gare est démolie en 1969; le village connaît une dévitalisation et perd par la suite la plupart de ses commerces[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ces habitations ont fait partie de la paroisse de Sacré-Cœur-de-Marie-Partie-Sud avant son intégration à la municipalité d'Adstock.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Fiche descriptive - East Broughton », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 15 février 2017)
  2. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « 21-L-03-E, Thetford », sur numerique.banq.qc.ca, (consulté le 12 octobre 2020)
  3. a b c d e f et g Jérôme Grondin et Cynthia Boucher, Les paysages adstockois : Connaître, comprendre, préserver, intervenir, Adstock, Municipalité d'Adstock, , 104 p. (lire en ligne)
  4. MRC des Appalaches, Schéma d'aménagement révisé, Thetford Mines, , 356 p. (lire en ligne)
  5. « Sommaire des normales climatiques 1981-2010 - Saint-Pierre-de-Broughton », sur Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (consulté le 12 octobre 2020).
  6. « Sommaire des normales climatiques 1981-2010 - Saint-Pierre-de-Broughton », sur Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (consulté le 12 octobre 2020).
  7. « Inventaire des lieux de culte du Québec - Fiche », sur www.lieuxdeculte.qc.ca (consulté le 15 février 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]