Brasserie de l'Union à Jumet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brasserie de l'Union à Jumet
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Style
Moderniste
Architecte
Maurice Hosdain
Construction
XIXe siècle - 1947
Commanditaire
Brasserie de Jumet
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Adresse
rue Derbèque, 54
6040 Jumet
Accès et transport
Autobus
50 et 86
Coordonnées

La Brasserie de l'Union à Jumet est un complexe industriel situé à Jumet, Charleroi (Belgique). Depuis 2006, le site de la brasserie est desaffecté dans l'attente d'une reconversion[1],[2],[3]. Le site est implanté entre la rue de la Madeleine, la rue Derbèque et la rue Sohier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Brasserie de Mr F. Biernaux. Carte postale expédiée en septembre 1900.

La brasserie a été fondée en 1864 par Jean-Baptiste Biernaux et Léopold Deponson en pleine révolution industrielle. Elle prend le nom de SA Brasserie de Jumet lorsqu'elle passe sous la propriété de la famille Biernaux en 1891[4]. Après la première guerre mondiale, en 1927, elle prend le nom de Brasserie de l'Union.

En 1935, à Londres, elle a reçu les médailles d'or de l'Exposition internationale de Londres. Avec l'achat par le groupe Alken-Maes en 1978, les installations de production sont modernisées avec une production de 350.000 hl[5],[6].

En 2004, la production a été réduite à 280.000 hl avec un personnel de 20 personnes[7].

Architecture[modifier | modifier le code]

Depuis sa fondation en 1864, le site a subi de multiples interventions d'extension et de modernisation, y compris différents types de langage architectural. L'intervention architecturale la plus récente est la plus remarquable et a été réalisée par l'architecte Maurice Hosdain. Il a inséré un bâtiment courbe à l'angle de la rue de la Madeleine et de la rue de Derbèque et a unifié les façades en briques des différents bâtiments. La façade proposée est caractérisée par le rytme de une grande haute verrière (rénové dans les années 1990), typique de l'esprit moderniste[1],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Strauven, Iwan,, Le Maire, Judith, 1972- et Dailly, Marie-Noëlle,, Charleroi métropole : guide, architecture moderne et contemporaine, 1881-2017, Bruxelles/Paris/impr. en Belgique, Mardaga / Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Sofedis, , 367 p. (ISBN 978-2-8047-0367-7 et 2-8047-0367-3, OCLC 1020583104, lire en ligne), p. 211.
  2. DH Les Sports+, « L’ex brasserie de l’Union dans l’impasse », sur www.dhnet.be, (consulté le ).
  3. a et b Bricteux, Pierre. et Hannecart-Masure, Evelyne., Sites et bâtiments industriels anciens de Wallonie : Brabant wallon, Liège, Luxembourg, Namur, Hainaut, S.l., Ministère de la région wallone, Division du patrimoine, , 346 p. (ISBN 2-930112-50-6 et 978-2-930112-50-3, OCLC 491560453, lire en ligne), p. 60-61.
  4. DH Les Sports+, « La brasserie de l'Union a 140 ans », sur www.dhnet.be, (consulté le )
  5. « ALKEN-MAES: SECONDE JEUNESSE DE LA BRASSERIE DE JUMET », sur Le Soir (consulté le ).
  6. Sépul, René., Brasseurs d'ici : histoire de la bière en Wallonie et à Bruxelles, Bruxelles, Renaissance du livre, , 129 p. (ISBN 2-87415-536-5 et 978-2-87415-536-9, OCLC 68207720, lire en ligne), p. 27-29.
  7. La Libre.be, « Alken-Maes mise sur ses bières spéciales », sur www.lalibre.be, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Iwan Strauven (dir.), Judith Le Maire (dir.) et Marie-Noëlle Dailly (dir. et photogr.), Mardaga et Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, coll. « Guide d'architecture moderne et contemporaine » (no 4), 2017, 367 p. (ISBN 9782804703677), p. 211
  • Bricteux, Pierre, et al. Sites et Bâtiments Industriels Anciens de Wallonie : Brabant Wallon, Liège, Luxembourg, Namur, Hainaut. Namur, Ministère De La Région Wallone, Division Du Patrimoine, 1995, p. 60-61.
  • René Sépul, and Cici Olsson. Brasseurs d’ici : Histoire de La Bière En Wallonie et À Bruxelles. Bruxelles, Renaissance Du Livre, 2006, p. 27–29.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]