Boyard (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boyard (homonymie).
Boyard
Боярин
Image illustrative de l'article Boyard (croiseur)
Le Boyard.

Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale de Russie, escadre du Pacifique
Quille posée 1899
Lancement 1902
Armé 1er septembre 1904
Statut Coulé par une mine à Port-Arthur le 12 février 1904
Caractéristiques techniques
Type Croiseur
Longueur 105,02 m
Maître-bau 12,05 m
Tirant d'eau 4,88 m
Déplacement 3 200 tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur à vertical à triple expansion verticale (TEV), 16 chaudières à charbon
Puissance 11 500 ch
Vitesse 22 nœuds (40,744 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage
  • ceinture(acier) : 50 mm
  • Ponts : 51 mm
  • kiosque: 76 mm
Armement
  • 6 × 120 mm
  • 8 × 47 mm
  • 4 × 37 mm
  • 5 tubes lance-torpilles de 381 mm
Autres caractéristiques
Équipage 16 officiers et 315 hommes d'équipage
Chantier naval Burmeister & Wain Copenhague
Port d'attache Port-Arthur

Le Boyard (en russe : Боярин) est un croiseur léger de la Marine impériale russe construit par Burmeister & Wain à Copenhague au Danemark. Il prend part à la guerre russo-japonaise de 1904-1905, ce navire saute sur une mine russe à l'entrée de Port-Arthur. Il devait son nom aux boyards, anciens nobles de la Russie impériale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :